Beurre d’algues osmundea

Dégustation du beurre d'algues

L’osmundea pinitifada est une petite algue qu’on trouve assez facilement sur les rochers. On l’appelle aussi la dulse poivrée. Consommée crue, elle offre une saveur étrange, poivrée, et un goût qui rappelle celui de l’huître.

Déposée en petite quantité sur un pain-beurre, elle est vraiment très agréable.

En cette grande marée de février, nous en avons ramassé un peu. Surprise, le goût est extrêmement puissant ! Extraordinaire, mais à la limite de l’écœurement.

Nous nous sommes donc renseignés : en effet, tout le monde s’accorde à dire que c’est au printemps qu’elle est le plus parfumée.

L’osmundea est-elle vraiment comestible ?

Le site Doris (données d’observation pour la reconnaissance de l’identification de la faune et la flore subaquatiques)  donne tout ce qu’il faut savoir sur cette algue, mais reste prudent sur sa comestibilité : en France, elle n’est pas référencée parmi les plantes comestibles car elle contient des substances qui sont potentiellement dangereuses si elles sont consommées à forte dose. Impossible d’en savoir plus. Il s’agit peut-être d’une mention de prudence, vu que la chose n’est pas réglementairement reconnue comme comestible ? Bon, ben on vous a prévenus. En tout cas, on voit mal comment on pourrait consommer l’osmundea à forte dose, tellement sa saveur est puissante.

Le beurre d’osmundea

Revenons à notre osmundea. On ne peut vraiment pas la manger comme ça, trop intense. Et pourtant, quelle saveur ! Allez, on va en faire un beurre d’algue, juste un peu, pour voir. On a le pressentiment que le beurre va adoucir, enrober, former comme un écrin gustatif.

Les ingrédients du beurre d'osmundea

Niveau proportion : un peu de beurre, un peu d’algues. Ça vous va ? Ben oui, on est dans l’expérimentation, on fait ça au jugé.

Hachons les algues au couteau, aussi finement que possible.

Mélangeons avec le beurre, malaxons, faisons notre Bordier (fameux beurrier de Saint-Malo, on vous en reparlera).

Une pointe de fleur de sel (oui, nous sommes partis d’un beurre sans sel !).

Préparation du beurre d'algues osmundea

Une petite mise en forme pour faire joli, c’est facile, il suffit de former un rouleau dans un film alimentaire, comme un bonbon.

Et hop, 24 heures au frigo pour que les saveurs se diffusent.

Nous l’avons étalé sur du pain et dégusté avec les bigorneaux pêchés en même temps que nos algues, ils ont juste eu le temps de dégorger dans une bol d’eau de mer.

Dégustation du beurre d'algues

Le résultat était à la hauteur de nos espérances : la saveur s’est diffusée, ce beurre est vraiment très original, ne ressemble à rien d’autre.

Et vous, vous la connaissez, cette algue ?

N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences avec cette algue vraiment curieuse, il suffit de laisser un petit commentaire !

Partager

3 pensées sur “Beurre d’algues osmundea”

  1. je ne connais pas cette algue sous ce nom mais on parle de laurencia  » poivre de mer » algue très parfumée avant l’été ..a consommer crue pour moi ..Par contre sa conservation n’est pas simple et je ne suis pas certain quelle soit dans les 13 alimentaires … mes sources Claude chassé et René Delépine Algologues ..

  2. Tous les amateurs d’algues connaissent l’osmondéa pour son goût d’huître et poivré. Il faut la consommer en effet avec prudence, car elle est chargée en brome. Les effets secondaires de cet oligoélément quand on en « mange » trop : nausées, sueurs froides… J’ai moi-même rencontré plusieurs personnes (au moins 4) qui avaient ressenti ces effets après soit une trop grande consommation de cette algue (trois cuillères à soupes d’affilée par exemple) soit seulement après quelques essais (ce qui signifie que l’organisme de cette personne est sensible au brome).

    Quoi qu’il en soit, en faire du beurre est excellent. Du côté des Croqueuses d’algues (association croqueusesdalgues.com), nous avons édité la carte postale du beurre à l’Osmondéa dès le début de notre existence. Car c’est une recette » de base » avec la petite fougère.
    Elle se conserve au frais dans de l’huile, sinon elle perd son excellent goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *