Choucroute de la mer

Recette de choucroute de la mer

Quand c’est réussi, la choucroute de la mer, c’est fabuleux ! Un équilibre de saveurs exceptionnel, qui démontre que la choucroute et le poisson étaient faits pour se rencontrer.

Il paraît que la choucroute de poisson a toujours existé en Alsace. Avec des poissons d’eau douce. On ne dira rien de plus sur le sujet, les poissons d’eau douce, on ne connaît pas. Avec des harengs aussi. Alors là, oui, on imagine bien la chose. Hareng + choucroute + pomme de terre + verre de bière, ça c’est une équation !

Aujourd’hui, on vous parle de choucroute de la mer, la version bretonne.

Attention, on ne fait pas une choucroute de la mer en remplaçant les saucisses par du poisson. Le côté aigrelet de la choucroute classique, c’est super avec la charcuterie, mais pour accompagner le poisson on va aller dans la subtilité. Il va falloir alléger, parfumer et adoucir notre choucroute.

Deux ressources bien bretonnes vont nous y aider : l’échalote et la crème fraîche.

C’est ça le secret : l’échalote finement ciselée va se mélanger parfaitement au chou. On ne la verra pas, on ne la percevra pas, on aura simplement la sensation d’une choucroute légère, fine, aérienne. Pour arriver à ce résultat, on ne va pas lésiner sur l’échalote : deux parts de choucroute, une part d’échalote.

L'échalote, ingrédient indispensable de la choucroute de la mer

On aurait pu prendre de la choucroute crue et la cuisiner au cidre. On vous a fait la version courte, à partir de choucroute cuite. Goûtez-la avant de commencer, et n’hésitez pas à la rincer légèrement si elle a une saveur trop marquée.

Pour les poissons, le haddock est quasi-indispensable, son côté fumé est vraiment top avec la choucroute. Le saumon apporte de la couleur. Lieu ou cabillaud seront très bien aussi, mais on peut imaginer de la lotte, qu’en dites-vous ? Quelques crevettes ou langoustines auront l’avantage de voir vos convives obligés d’y mettre les doigts, ça peut détendre l’atmosphère. Et une poignée de moules, pour faire joli.

Quels poissons dans la choucroute de la mer ?

Allez, on passe à la recette.

Partager
Print Recipe
Choucroute bretonne de la mer
Temps de Préparation 1 heure
Temps de Cuisson 30 min
Portions
4 personnes
Ingrédients
  • 1 kg choucroute cuite
  • 500 g échalote
  • 300 g haddock
  • 300 g cabillaud
  • 300 g saumon
  • 8 crevettes
  • 1 poignée moules
  • 1 cuillère à soupe huile
  • 2 cuillères à soupe crème fraîche épaisse
Temps de Préparation 1 heure
Temps de Cuisson 30 min
Portions
4 personnes
Ingrédients
  • 1 kg choucroute cuite
  • 500 g échalote
  • 300 g haddock
  • 300 g cabillaud
  • 300 g saumon
  • 8 crevettes
  • 1 poignée moules
  • 1 cuillère à soupe huile
  • 2 cuillères à soupe crème fraîche épaisse
Instructions
La choucroute
  1. Pelez et émincez les échalotes, assez finement pour qu’elles se confondent avec la choucroute.
  2. Dans une cocotte, faites revenir les échalotes avec un peu d’huile, sans colorer.
  3. Ajoutez la choucroute, mélangez bien à l’aide d’une fourchette pour mêler intimement l’échalote et le chou.
  4. Ajoutez une cuillerée de crème fraîche, mélangez.
  5. Laissez mijoter au moins 15 min à couvert.
Les poissons
  1. Pochez le haddock dans de l’eau ou du lait, à feu très doux, sans bouillir.
  2. Cuisez les moules.
  3. Récupérez l’eau de cuisson rendue par les moules, filtrez et versez dans une sauteuse. Ajoutez une cuillère de crème fraîche.
  4. Faites chauffez, déposez les poissons côté peau, couvrez. Les poissons vont ainsi cuire dans leur vapeur.
  5. Surveillez bien la cuisson, dès que c’est cuit coupez le feu.
Le service
  1. Sur assiettes chaudes, déposez la choucroute. Disposez les poissons avec précautions, versez un peu de jus de cuisson des poissons. Vous pouvez ajouter quelques algues en déco. Et en option, des pommes de terre.

2 pensées sur “Choucroute de la mer”

  1. Bonjour,

    je ne viens pas critiquer la recette, je ne l’ai pas goûtée.

    Je m’étonne seulement qu’un site qui veut répertorier les produits bretons, se serve d’autre chose que de crevette, bouquets (Palaemon serratus), ou de crevette grise (Crangon crangon) dans sa choucroute à la bretonne, mais sans la nommée une crevette d’élevage (il y en a de très bonnes néanmoins), qui ne semble pas être non plus une crevette d’élevage française du sud ouest. (Gironde)
    Je en cherche pas la polémique, mais je trouve dommage que l’on face l’impasse sur un crustacé d’excellence présent en Bretagne (mais aussi en Normandie et sur plusieurs autres régions)
    Cordialement

    1. Bonjour,
      Pas grave pour le côté polémique, c’est ça qui fait vivre les blogs !
      Pour ce qui est du choix de la crevette d’élevage, eh bien tout simplement ce n’est pas le même produit ! Je vois mal déguster du bouquet ou de la crevette grise dans une choucroute. Ce serait même un peu en gâcher la saveur si délicate.
      J’ai choisi la crevette d’élevage pour différentes raisons :
      – le côté charnu, qui convient bien pour accompagner une choucroute
      – le côté déco, pour la photo notamment
      – le côté pratique de ce produit quasi-industriel, qu’on peut toujours avoir au congélateur.
      Ceci dit, je ne vous donne pas tort, la remplacer par une langoustine eût été plus orthodoxe.
      Promis, on parlera bientôt de nos chères crevettes bretonnes.
      Ceci dit, je découvre en effet l’élevage de gambas en Gironde et de crevettes impériales par des ostréiculteurs de Charentes. Vivement que les Bretons s’y mettent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *