On a testé la chayote

Recette de chayote

La chayote, que l’on appelle aussi christophine, ou encore chouchou à La Réunion, commence à être cultivée en Bretagne et on en trouve assez fréquemment sur les marchés. Cuisine à l’Ouest a testé pour vous.

Originaire du Mexique, cette plante est une cucurbitacée, une courge, quoi ! mais elle ne ressemble ni au potiron ni à la courgette, elle ne ressemble à rien d’autre, en fait.

La chayote
Le fruit de la chayote évoque une grosse poire, il est vert clair et assez ferme.

En fait, nous l’avions découverte lors d’un séjour à La Réunion, où elle est cultivée dans la région humide et montagneuse de Salazie, qui offre un climat pas si éloigné de celui de la Bretagne, finalement. Là-bas, on consomme ses fruits, mais aussi ses jeunes pousses, les brèdes-chouchous.

Culture de chayote
Le plant de chayote est une liane plutôt envahissante.

Comment cuisiner la chayote ?

Les présentations étant faites, qu’est-ce qu’on va bien pouvoir en faire, de cette fameuse chayote ?

Commençons par l’ouvrir : coupée en deux, la chayote révèle une chair ferme.

Chayote coupée
Notre chayote a déjà commencée à germer, on distingue la pousse qui sort. On aurait pu la planter au jardin ! Mais on peut aussi la consommer…

Première remarque : la chair laisse suinter un latex collant, un peu comme la courgette. Mais attention, bien plus collant, vous aurez même du mal à vous en débarrasser !

Peler la chayote

C’est la première chose à savoir : pour peler la chayote, il faut donc prendre des précautions. Certains mettent des gants de cuisine, pas très pratique. Une autre solution est de la peler et de la coupe sous un filet d’eau, ainsi la colle est dissoute avant de commencer à sécher sur vos doigts. Faites attention à ne pas vous en mettre sur les vêtements !

La chayote crue

La chayote fraîche et pas trop mûre peut se consommer crue, râpée. Elle est alors croquante, juteuse, avec un petit goût de « tubercule » (manioc ou pomme de terre crue), car elle est riche en amidon.

Cuire la chayote

Cuire la chayote ne pose pas de problème particulier. La chair est ferme et tient bien à la cuisson. Vous pouvez la cuire à l’eau, à la vapeur, ou même directement à la poêle, à condition d’y ajouter un fond de liquide.

Le goût de la chayote

Il faut bien le dire, la chayote n’offre pas un goût très marqué. Sa texture rappelle le navet, mais sans le goût du navet. On peut en tirer avantage :

  • les enfants réfractaires aux légumes peuvent se laisser convaincre par la texture un peu ferme et l’absence de saveur forte. Avec la bonne dose de ketchup, ça peut marcher 😉
  • c’est typiquement le genre de légume qui « prend » bien la sauce. Une béchamel bien poivrée pour faire un gratin, une sauce tomate épicée, une mayo bien moutardée sur une macédoine de chayote, vous voyez, ce genre de choses, quoi.

C’est d’ailleurs ce qui nous pousse à cette première recette de chayote. Inspirés par son origine exotique, nous la préparons au lait de coco, avec une bonne dose de purée de piment réunionnaise. Les Réunionnais doivent avoir un secret, leurs pâtes de piments sont fortes, mais elle révèlent un goût de piment, fruité, profond, on aurait presque envie de dire doux…

La recette

Recette de chayote
Imprimer

Chayotes au lait de coco pimenté

Une recette qui relève agréablement ce légume
Temps de préparation 10 minutes
Temps de cuisson 20 minutes
Temps total 30 minutes
Portions 4 personnes

Ingrédients

  • 2 chayottes
  • 1 cuillère à café pâte de piment à défaut, du harissa ou une huile pimentée
  • 25 cl lait de coco
  • 1 cuillère à soupe huile

Instructions

  • Pelez et coupez en petits cubes les chayotes, sous un filet d'eau froide.
  • Faites chauffer l'huile dans une poêle, ajoutez-y les chayottes, faites revenir quelques instants.
  • Ajoutez la purée de piment.
    Cuisson de la chayote
  • Ajoutez le lait de coco, couvrez et faites cuire une quinzaine de minutes à feu doux.
    Cuisson de la chayote au lait de coco
  • Servez avec du riz.
Partager


>> D'autres recettes avec ces ingrédients :

5 réflexions sur « On a testé la chayote »

  1. Bonjour !
    J’adore la chayotte et j’ai un petit truc tout simple pour éviter le latex collant.
    Je les cuits entières avec la peau.
    Une fois cuites il suffit de les couper en deux, on récupère le noyau trop trop bon, on pèle ensuite et c’est super facile et ne reste plus qu’à les couper en dés (ou pas hein !) et accommoder. D’ailleurs je vais essayer avec la béchamel de sarrasin 😉

  2. J’adore aussi les christophines, j’ai plusieurs recettes sur mon blog et même la façon de les planter au jardin.
    Moi aussi je les cuis d’abord et je vais essayer avec la béchamel au sarrasin…. sans oublier les piments de Guadeloupe. Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating