Poulet rôti : la recette ultime

Une cuisson parfaite du poulet rôti

En cuisine comme dans d’autres domaines, on apprend toute sa vie. Même les choses les plus bêtes, les plus élémentaires, les plus basiques. Je viens de prendre une leçon magistrale sur la façon de cuire le poulet rôti.

J’ai toujours su — ah ben non, du coup — j’ai toujours cru qu’il fallait bien enduire le poulet de matière grasse, et zou, le mettre à four très chaud pour bien le saisir et avoir ainsi une peau bien croustillante. Je l’ai même affirmé dans notre page consacrée au poulet (page que je vais donc de ce pas modifier, heureusement qu’on est sur internet et non dans un livre…).

Chien sentant mine de rien le parfum du poulet…

Et nous voilà en week-end chez des amis (c’était un peu avant ce second confinement), Marie et Christophe (des gens qui savent recevoir, vous pouvez me croire, on a pris quelques kilos dans le week-end).

Et je vois Christophe, à 10 heures du matin, mettre un poulet au four. Comme ça, sans rien. Je croyais qu’il le rangeait, à l’abri de ses chiens fort sympathiques mais amateurs de poulet…

— Non non, me dit Christophe, j’allume le four et je le mets à cuire.
— Là comme ça, à four froid ? Sans matière grasse ? De si bonne heure ?
— Ah ben oui, toujours départ à froid, la volaille !
— Ah bon, mais je n’ai jamais entendu ça !

Mais si, voyons, intervient Marie, toujours départ à froid, la volaille !

Je sors mon téléphone, je cherche sur internet, tout le monde (ou presque) explique qu’il faut démarrer à four chaud. Suis-je tombé chez des extraterrestres ?

Tu enfournes comme ça, à four froid, tu règles à 160°C, ça cuit doucement, le poulet va être moelleux, la peau sera croustillante, tu vas voir ! Même pas besoin de mettre de matière grasse, rien du tout… Le gras du poulet va fondre doucement, ça se passe tout seul en deux-trois heures, pas besoin d’y toucher, et comme on est à basse température, le temps de cuisson n’a pas besoin d’être précis, pas besoin d’être calculé par rapport au poids.

Voici venir le temps du repas, ça sentait très bon dans la cuisine, Christophe a sorti le poulet et j’ai vu qu’il était magnifique, qu’il y avait de la sauce au fond du plat, qu’il était très facile à découper, que la chair était fondante et bien juteuse…

Impression confirmée à la dégustation : ce poulet était une petite merveille. Il me rappelait les poulets de mon enfance. Serait-il possible que ma mère, ma grand-mère aient utilisé cette méthode sans que je m’en rende compte ?

Revenu à la maison, je me suis empressé d’acheter un poulet pour reproduire la chose. J’ai mis mon poulet au four, j’ai réglé à 160°C, j’ai attendu, j’ai regardé. Au bout d’une demi-heure, on a l’impression que rien n’a bougé. Au bout d’une heure, toujours rien, pas de jus, la peau n’est toujours pas colorée.

Puis ça s’est passé d’un coup, sans que je m’en aperçoive, mon poulet s’est mis à dorer et à rendre son jus. Un miracle !

Conclusion : n’hésitez vraiment pas à mettre votre poulet au four deux heures et demie, voire trois heures à l’avance.

Voici un résumé rapide sous forme de recette ultra simpliste.

Une cuisson parfaite du poulet rôti
Imprimer

Poulet rôti, départ à froid

La meilleure façon de cuire le poulet rôti
Préparation 1 min
Cuisson 2 h
Portions 4 personnes

Ingrédients

  • 1 poulet

Instructions

  • Mettez le poulet prêt à cuire tel quel dans un plat allant au four. Enlevez l'emballage, bien sûr, c'est ça la minute de préparation.
    Poulet prêt à cuire
  • Mettez le tout au four.
  • Allumez le four réglé sur 160°C.
  • Laissez cuire deux heures. Vous pouvez ajouter des pommes de terre ou des légumes 20 à 30 minutes avant la fin de la cuisson.
  • Coupez le feu. Vous pouvez laisser reposer le poulet 10 minutes avant de le découper.

Prochaine étape : nous testerons la pintade, excellente volaille qui peut se révéler un peu coriace, ce mode de cuisson pourrait lui convenir parfaitement.

Partager


>> D'autres recettes avec ces ingrédients :

8 réflexions sur « Poulet rôti : la recette ultime »

  1. Ah oui toujours basse température, moi à 150° mais je ne fais pas le départ à four froid. Je tenterai en gardant le 150° 🙂 Merci pour ce bon conseil

    1. En même temps, à 150°C, départ à froid ou à chaud ça ne doit pas changer grand chose. Vosu le laissez combien de temps à 150°C, Martine ?

      1. En fonction de la taille du poulet (j’aime bien les très gros), entre 1 h 30 et 2h. Ma mère l’a toujours cuit comme cela et comme c’est super bon, je fais pareil que Môman 😀
        Bonne soirée Pierre

  2. Quelle que soit la cuisson…LE PRODUIT, LE PRODUIT, LE PRODUIT! il faut un bon poulet fermier au minimum Label rouge, BIO pour moi…Je le cuis au four vapeur avec une sonde dans un sac spécial cuisson avec assaisonnement et herbes du jardin…oui à la cuisson lente et douce 160°C parfait …le poulet est cuit quand la sonde affiche 85°C à coeur ( dans la partie la plus épaisse de la chair…blanc ou contre-cuisse). Le plus de cette cuisson? tout le jus est dans le sac…et le four est nickel propre et TOC!

    1. Merci de cette suggestion, Alannie, je n’ai jamais utilisé ces sacs de cuisson… Ils sont en plastique ? Jetables ? Est-ce que la peau est tout de même dorée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating