Le pouce-pied à Top chef

Un pic de 2000 visiteurs mercredi dernier à 22 heures sur le site Cuisine à l’Ouest ? Mais que se passe-t-il ?

Quand on tient un blog, on est tout excité lorsqu’on qu’on constate une augmentation du nombre de visites. Mais là, 2 000 visites en une heure ! Une enquête s’impose. Voyons donc où se rendent tous ces internautes… Tiens, il s’agit de la page consacrée au pouce-pied. Mais pourquoi donc ? Une petite recherche Google pour voir qui parle de pouce-pied aujourd’hui… Ah ben voilà, c’est Top chef.

Top chef parle de pouce-pied, et des milliers de téléspectateurs vont voir sur internet pour en savoir un peu plus. Comme Cuisine à l’Ouest arrive dans les tout premiers sur cette recherche Google, on a tout plein de visites sur la page qui permet de tout savoir sur le pouce-pied !

Nous avons donc regardé l’émission en replay. Et effectivement, ça parle de pouce-pied. C’est à partir de la cinquantième minute, si vous voulez vous aussi voir cette séquence (Voir ici le replay).

Il ne reste que trois candidats, chacun doit poser un défi aux deux autres. Là, c’est au tour d’Adrien. Son défi, cuisiner quatre produits : des champignons (pleurotes et trompettes), un pied de cochon, de la fraise de veau (c’est ce qui entoure l’intestin grèle), et… des pouces-pieds.
Les ingrédients sont gélatineux, le challenge est de varier les textures.

L’émission va nous montrer les trois candidats préparer leurs plats.

Adrien, le lanceur de défi

Commençons par Adrien, qui doit, lui aussi, relever son propre défi.

Il nous explique que le pouce-pied offre « un goût proche du crabe, plus prononcé et iodé ». Il cuit les siens à l’eau bouillante.

Tu les as lavés un peu ou pas du tout ? demande son coach
Non pas du tout. Je vais filtrer le jus et en faire ma base de sauce

Mais on n’en saura pas plus sur cette utilisation de l’eau de cuisson, c’est dommage. .
Adrien goûte ses pouces-pieds : “Pas vraiment crus, pas vraiment cuits, j’adore !

Il prépare une salade de champignons et pouces-pieds, tempura de fraise de veau et vinaigrette de pied de cochon.

David connaît les pouces-pieds

Passons à David. Il connaît la bête, pas de problème. Autre technique, il nettoie à fond ses pousses-pieds, les détache soigneusement des morceaux de rocher, au couteau. Mais ne serait-ce pas une erreur ? Ne risque-il pas de percer le tube ? Le pousse pied doit cuire à l’intérieur de son tube, sans fuite, ce qui permet d’en garder toute la saveur.

Il prépare une salade champignons et pouces-pieds, tempura de fraise de veau et vinaigrette de pied de cochon.

Mallory n’y connaît rien

Mallory, lui, bien qu’il travaille dans un restaurant de poisson, n’a jamais entendu parleur du pouce-pied.
Il fait un essai de cuisson, essaie de l’ouvrir, goûte : “Ah, ça peut se comparer au couteau de mer.” Pas faux. Il comprend vite le produit : “Je vais les blanchir 2-3 minutes, puis les glacer pour stopper la cuisson.” Il les sert décortiqués, mais en gardant la coquille, c’est assez élégant.

Il prépare des pieds de cochon laqués à l’asiatique en terre-mer.

Alors, le résultat ?

Le pouce-pied
Le pouce-pied, c’est ça : un crustacé collé au rocher, un tube, une « tête » protégée par une coquille. À l’intérieur du tube, un muscle, c’est ce que l’on consomme. Une saveur unique, qui ne ressemble à rien d’autre. Pas forcément transcendant, mais il faut avoir goûté ça au moins une fois dans sa vie.

Au final, c’est Adrien qui remporte l’épreuve, devant Mallory puis David.

Je l’avoue, je ne suis pas très Top chef. je ne suis pas très attiré par cet esprit de compétition, de spectacle, de scénarisation, je suis gêné par le découpage trop rapide des séquences… Mais je dois avouer que je me suis laissé prendre au jeu. C’est vraiment intéressant de voir les cuisiniers chercher, tâtonner. Voir ces professionnels en réflexion et au travail peut nous donner des idées, voire nous inspirer pour notre cuisine de tous les jours.

J’ai eu un vrai coup de cœur pour Mallory, ce très jeune cuisiner belge qui ne connaissait rien de rien à trois produits sur quatre, et qui a su très vite les tester, les comprendre, et créer quelque chose de formidable.

Pour tout savoir sur cet étrange animal, consultez la page que nous consacrons au pouce-pied

Partager


>> D'autres recettes avec ces ingrédients :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *