La coquille Saint-Jacques

Coquilles Saint-Jacques

Une créature incroyable, cette Saint-Jacques : une coquille merveilleuse, parfaite, transcendante, définitive, emplie de presque rien, quelques barbes informes, et puis, au milieu, ce muscle unique, nacré, sublime.

Tout ça pourquoi ? La vie de la coquille Saint-Jacques est aussi insignifiante que celle d’une moule : elle filtre l’eau pour en retirer les quelques débris qui lui serviront de nourriture, qui lui permettront de sécréter cette coque et d’entretenir son muscle.

Coquille Saint-Jacques ensablée

Tout ça pourquoi ? La coque merveilleuse reste cachée dans le sable, de son vivant rien ni personne ne pourra l’admirer.

Tout ça pourquoi ? Tout ça pour nous, pour notre plaisir. Pour nous offrir la coquille, objet de vénération mystique, et le muscle, objet de vénération gastronomique. On ne va pas vous le cacher, c’est la deuxième qui nous intéresse ici.

La production bretonne

En gros (variable d’une année à l’autre), la production française est assurée pour moitié par la Normandie (baie de Seine), pour moitié par la Bretagne. Et la production bretonne est assurée aux deux-tiers par la baie de Saint-Brieuc.

Les autres productions bretonnes proviennent de Saint-Malo (gisement du golfe normand-breton), la baie de Morlaix, Quiberon, Concarneau, la rade de Brest et Lorient.

La pêche est très réglementée, par les pêcheurs eux-mêmes, dans le but de préserver la ressource.

L'écloserie du Tinduf
L’écloserie du Tinduff a été créée à l’initiative des pêcheurs de la rade de Brest en 1983. Elle produit des juvéniles pour des actions de repeuplement.

Les espèces

La réglementation internationale permet d’appeler « Saint-Jacques » tous les pectinidés vendus sous forme de noix, à condition que figure sur l’emballage le pays d’origine et le nom scientifique.

Retenez donc bien le nom de la nôtre, c’est le pecten maximus. De pecten : peigne, et maximus : le plus grand.

Les éléments de la Saint-Jacques

Saint-Jacques ouverte
Une Saint-Jacques sans corail, ouverte.
Poids total : 170 g
Poids de la noix : 22 g
poids des barbes : 20 g

Autrement dit, pour 1 kg de Saint-Jacques entières sans corail, vous aurez environ :

  • 6 coquilles
  • 130 g de noix
  • 120 g de barbes

Enlever les barbes une coquille saint-Jacques

Pour ouvrir la coquille Saint-Jacques, et surtout pour la décortiquer, il existe une méthode très simple, expliquée dans cet article.

La noix de Saint-Jacques

Le rendement en noix est variable selon la taille, mais aussi selon les terroirs. Il serait de 10% en baie de Saint-Brieuc, 17% en rade de Brest et 19% en baie de Quiberon.

Noix de Saint-Jacques

Oui mais voilà : tient-on compte du corail, absent dans la coquille de la baie de Saint-Brieuc en début de saison ? C’est probable, nous continuons l’enquête.

Le corail de la Saint-Jacques

Si le corail est gris, c’est la partie mâle. Si c’est orangé, c’est la partie femelle.

Le corail n’a bien évidemment pas la même valeur gustative : sa structure est molle, il n’offre pas la texture et la saveur particulière de la noix. Mais il nous présente tout de même des arômes de Saint-Jacques. On peut servir l’ensemble noix et corail, poêlé ou à la bretonne, l’effet est très décoratif, et on mange le tout avec plaisir. On peut aussi récupérer le corail pour en faire une sauce.

Les barbes de la Saint-Jacques, ça se mange

On ne jette pas ! Ce que l’on appelle les « barbes » de la coquille saint-Jacques, est composé du manteau du coquillage, des branchies et de divers organes. La seule partie à jeter, c’est la poche noire.

Les barbes sont un peu coriaces. pour les préparer, il faudra soit les cuire très longtemps, soit les mixer, soit les deux. On peut ainsi faire une délicieuse tartinade de Saint-Jacques.

Les barbes préparées entrent dans la recette de la Saint-Jacques à la bretonne, ainsi que dans notre recette un peu spéciale « Saint-Jacques à la bretonne exotique« .

Nos recettes

La Saint-Jacques à la brestoiseUne mention spéciale à La Cuisine de Bernard, qui nous détaille la fameuse recette de la Saint-Jacques à la brestoise. Regardez bien ses photos de pas à pas : vous sentez la bonne odeur s’installer petit à petit dans votre cuisine ?

En prime, Bernard nous donne dans le même article une recette de Saint-Jacques cuites au four dans leurs coquilles, une merveille de simplicité !

Notre sélection de recettes de Saint-Jacques

Saint-Jacques poêlée au beurre d'agrumes du Bistro de Jenna
Saint-Jacques poêlée au beurre d’agrumes du Bistro de Jenna
Saint-Jacques sauce foie gras à la truffe noire
Saint-Jacques sauce foie gras à la truffe noire des Délices de Marina
Saint-Jacques à la crème de Sauternes
Noix de Saint-Jacques à la crème de Sauternes des Délices de Mimm
Carpaccio de Saint-Jacques aux fruits
Carpaccio de Saint-Jacques aux fruits de De vous à moi
Saint-Jacques au concombre et Kari-gosse
Noix de Saint-Jacques au concombre et Kari-gosse de Douce cuisine dans les nuages
Saint-Jacques au bouillon miso light
Saint-Jacques au bouillon miso light de Grelinette et cassolettes
Cuillère de Saint-Jacques poêlée et mousse de chorizo
Cuillère de Saint-Jacques et mousse de chorizo de La Popotte de Manue
Saint-Jacques gratinée de Laurent Mariotte
En vidéo, Saint-Jacques gratinée dans sa coquille de Laurent Mariotte, Petits plats en équilibre sur TF1
Saint-Jacques sauce au citron
Noix de Saint-Jacques sauce au citron de Mes Inspirations culinaires
Saint-Jacques et sa crème de corail
Saint-Jacques sur crème de corail de Jean-Marie et Ludovic sur Ripaille TV
Saint-Jacques brûlée, carotte et orange
Saint-Jacques au chalumeau de Saveur Passion
Saint-Jacques à la vanille
Saint-Jacques vanille, baies roses et coriandre des Voyages de Gridelle

Où acheter de la Saint-Jacques ?

La première bonne adresse, c’est bien sûr votre poissonnier. Il vous propose de la Saint-Jacques en saison (novembre à mai).

Le Bel Horizon, vente par 25 kg

Le Bel Horizon, c’est le bateau de Yann Le Cornec, qui vous propose en direct des sacs de 25 kg de coquille Saint-Jacques. À réserver sur son site internet, à retirer sur Plouha. Livraison possible à une adresse d’entreprise en France.

Il nous propose une très belle vidéo, que vous pourrez voir en grand sur son site :

O’Poisson, noix de Saint-Jacques bretonnes

O-poisso vend des noix de Siant-Jacques bretonnes

Luximer : toute la gamme

Luximer, vente en ligne de Saint-JacquesLuximer, de Lanmodez (Côtes d’Armor) propose en ligne des Saint-Jacques entières et des noix, pêchées à Bréhat, et aussi des coquilles vides, pour la déco ou à garnir.

Saint-Jacques en chocolat

Puisqu’il n’y a pas beaucoup de bonnes adresses sur le net pour trouver des coquilles Saint-Jacques, voici une fantaisie pour vous consoler : Ker Étienne, chocolatier à Erquy, a créé des noix et coquilles Saint-Jacques en chocolat. Très bonnes également !

Saint Jacques en chocolat de Ker Étienne

Une coquille mythique

Le symbole de la coquille Saint-Jacques est fort et, il faut bien le dire, un peu étrange : il n’y a pas d’anecdote liée à l’apôtre saint Jacques. Les explications varient : les pèlerins ramenaient, paraît-il, des coquilles trouvées en Galice comme preuve ou comme souvenir de leur voyage.

logo-compostellePeut-être la force du symbole vient-elle de sa forme ? Le logo européen utilisé pour le balisage des chemins de Compostelle est assez troublant. Dix traits, une simplicité époustouflante au regard de la force du symbole, de la prégnance de l’image, de la précision de représentation que l’on a du coquillage.

La Saint-Jacques pour les sportifs ?

Bien sûr, côté côté kilos, on se doute que la Saint-Jacques toute seule, à l’état pur, a tout bon. Mais comme de toutes façons on n’en mange pas des tonnes tous les jours, peu importe.

Peu importe ? Pas sûr. Figurez-vous qu’il suffit de 2 Saint-Jacques, oui deux, pour couvrir la moitié des besoins journaliers en EPA et en DHA ? Si vous voulez en savoir plus sur ces deux acides gras Oméga 3, voyez le site de l’IRBMS (Institut de Recherche du Bien-être, de la Médecine et du Sport-santé).

On vous résume : la Saint-Jacques, c’est tout bon pour le cœur, les vaisseaux et pour la baisse du cholestérol.

 

Partager