Le poulet

poulet rôti

Le poulet rôti, c’est magique, ça doit être dans nos gènes depuis les temps préhistoriques. La bête entière, rôtie, dorée, croustillante au-dessus et si juteuse en-dedans… Magique, vraiment ? Mais oui, les rôtisseurs dans les rues et sur les marchés, vous avez vu l’effet que ça vous fait ?

Le poulet, ça sert à tout, exemples d’autres utilisations bien sympas :

  • le blanc de poulet, hyper diététique
  • le poulet froid, un autre régal, un goût de pique-nique
  • dans un sandwich, le poulet va bien avec le pain, surtout si on se permet un peu de mayo
  • et les foies et gésiers de volailles, ça ne vous donne pas des idées ?
  • et encore les volailles de fête, ça c’est une autre histoire, on vous en parlera bientôt.

Le poulet et la Bretagne

Le saviez-vous ? La Bretagne est la première région avicole (volaille de chair et œufs) de France, comme nous l’apprend la Chambre d’agriculture.

L’élevage et l’industrie de Bretagne nous proposent une gamme de produits à base de poulet :

  • Le poulet entier, bien sûr
  • La découpe : puisque certains préfèrent le blanc et d’autres les cuisses, les transformateurs ont eu la bonne idée de nous proposer ces morceaux individuellement. Les cuisses sont souvent très économiques (voir notre article et nos recettes de cuisses de poulet)
  • Les produits cuits, souvent présentés sous vide, ce qui permet une longue conservation.
  • Les produits élaborés : jambon de poulet, miettes, nuggets, manchons nature, pimentés…

Les poulets traditionnels de Bretagne

La coucou de Rennes

Coucou écomusée de Rennes

Une race tout d’abord, la fameuse coucou de Rennes. Elle a failli disparaître, quelques éleveurs passionnés et l’écomusée du pays de Rennes  l’ont sauvée, mais elle reste encore très confidentielle. Retrouvez son histoire sur le site Races de Bretagne.

Le poulet de Janzé

Poulet de Janzé

Le poulet de Janzé n’est pas une race, mais représente un savoir-faire, reconnu par un Label rouge.

La fête du chapon de Janzé a lieu chaque année en décembre à Rennes.

Bien cuire le poulet

Voici quelques conseils pour réussir la cuisson du poulet.

Réussir un blanc de poulet moelleux

Première méthode : à feu doux

Pour que le blanc ne soit pas sec il faut le cuire à basse température, surtout en début de cuisson. Même à la poêle, vous pouvez le cuire sans matière grasse : à feu très doux, versez un fond d’eau dans la poêle, déposez vos blancs de poulet, couvrez. Touchez le fond de la poêle, il ne doit jamais être brûlant. La cuisson est assurée en quelques minutes, vous pouvez augmentez le feu en fin de cuisson et ajouter une noisette de beurre si vous préférerez des blancs un peu dorés.
Vous pouvez aussi faire mariner vos blancs de poulet 30 min, avant cuisson, dans du jus de citron ou d’orange.

Deuxième méthode : saumuré

Il suffit de faire tremper le blanc de poulet dans de l’eau salé, et miracle, il devient alors très moelleux et ne sèche pas à la cuisson. Et voyez notre article le blanc de poulet saumuré pour le dosage et le temps.

Réussir un poulet rôti : première méthode

Nous allons cuire le poulet au four préchauffé à 200°C. Il faut d’abord graisser la peau avant cuisson : soit au pinceau, avec un peu d’huile, soit en parsemant des copeaux de beurre.

Une fois que votre poulet a commencé à dorer, ouvrez le four et à l’aide d’une cuillère arrosez-le du jus de cuisson. Renouvelez cette opération plusieurs fois au cours de la cuisson.

Une astuce pour préserver les pilons

Astuce pour réussir le poulet rôti

On aime que la peau du poulet rôti soit dorée et craquante. C’est la chaleur élevée du four qui permet de l’obtenir. Mais voilà : les extrémités des pilons risquent de dessécher et de devenir coriaces. Pour éviter cela, protégez  les cuisses en les enveloppant d’un papier alu avant d’enfourner le poulet (photo 1). Ainsi, la vapeur emprisonnée les empêchera de brûler. Enlevez le papier alu 30 minutes avant la fin de la cuisson (photo 2). Cela sera suffisant pour les dorer juste à point (photo 3).

Précautions en fin de cuisson

Une fois la cuisson terminée, sortez votre poulet du four et laissez-le reposer dix minutes avant de le découper : ainsi, il gardera tous ses sucs et restera moelleux et parfumé.

Temps de cuisson

Comptez 1 heure par kilo à 200°C. Un poulet moyen tourne autour d’1,5 kg, prévoyez donc de l’enfourner 1 h45 avant de servir (1h30 de cuisson, 10 minutes de repos et cinq minutes pour le découper).

Réussir un poulet rôti : deuxième méthode

Cette méthode a ses adeptes, il faut dire qu’elle est de tout repos : on met le poulet tel quel à four froid, on règle à 160°C, on ne fait rien, 2h30 ou 3 heures plus tard, c’est prêt !

Cuit ainsi, le poulet est tendre et bien cuit.

>> Voir la recette de poulet rôti départ à froid

Nos recettes de poulet

 

Partager