_Le blog

Joues de lotte au lait de coco

La joue de lotte se prête bien à une préparation en sauce. Le lait de coco est idéal, sa douceur met en valeur la saveur du poisson.

La joue de lotte demande une préparation un peu délicate : il s’agit d’enlever la membrane qui l’entoure, qui durcit à la cuisson, et le tendon. Avec un petit couteau pointu, on y arrive assez facilement, comme le montrent ces photos :

Comment éplucher les joues de lotte

Elle est ensuite prête à cuire, mais attention : pour bien réussir votre recette de joues de lotte, il ne faut surtout pas trop les cuire !

Dans cette recette, nous les ajoutons en fin de cuisson dans la sauce, elles cuisent ainsi doucement pendant 5 minutes et resteront tendres.

Nous utilisons des légumes de saison, et quelques pommes pour apporter un peu de fantaisie.

Les ingrédients de la recette de joues de lotte

Nous n’avons pas épicé cette recette pour préserver sa douceur. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter avec modération du piment, du curry ou d’autres épices exotiques.

Print Recipe
Joues de lotte au lait de coco
Temps de Préparation 30 min
Temps de Cuisson 25 min
Portions
4 personnes
Ingrédients
  • 10 joues de lotte (environ 800 g)
  • 1 gousse d'ail
  • 2 échalotes
  • 1 oignon de Roscoff
  • 2 pommes
  • 1 courgette
  • 1 poivron rouge
  • 1 carotte
  • 1/2 fenouil
  • 50 g lentilles corail
  • 400 ml lait de coco
  • 1 cuillère à soupe huile d'olive
  • sel, poivre
Temps de Préparation 30 min
Temps de Cuisson 25 min
Portions
4 personnes
Ingrédients
  • 10 joues de lotte (environ 800 g)
  • 1 gousse d'ail
  • 2 échalotes
  • 1 oignon de Roscoff
  • 2 pommes
  • 1 courgette
  • 1 poivron rouge
  • 1 carotte
  • 1/2 fenouil
  • 50 g lentilles corail
  • 400 ml lait de coco
  • 1 cuillère à soupe huile d'olive
  • sel, poivre
Instructions
  1. Préparez les joues de lotte comme indiqué ci-dessus.
  2. Dans une poêle ou un wok, faites revenir l'ail et les échalotes ciselées dans l'huile d'olive.
  3. Ajoutes le poivron coupé en lanières, la carotte en bâtonnets, les pommes et le fenouil en tranches, la courgette en tronçons.
  4. Faites revenir quelques instants.
  5. Ajoutez le lait de coco, faites chauffer.
  6. Ajoutez les lentilles corail.
  7. Faites cuire à feu doux une dizaine de minutes (les légumes doivent rester croquants). Assaisonnez (sel, poivre).
  8. Ajoutez les joues de lotte, remuez, cuisez encore 5 minutes.
  9. Servez avec un riz blanc (les lentilles corail apportent de l'animation et de la consistance à la sauce, mais ne suffisent pas).
  10. Juste avant de servir, ajoutez l'oignon de Roscoff coupé en lamelle. Cet oignon très doux, à peine cuit, sera croquant et parfumé.

Joues de lotte au lait de coco

Les idées-minute
La crêpe au petit déjeuner

On dit que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée, pour les petits comme pour les grands. Les crêpes permettent de préparer un petit-déjeuner différent chaque jour, qui plaira à tous !

On peut faire ses crêpes soi-même, on peut aussi utiliser des crêpes toutes faites, comme celle des Délices de Landeleau, qui propose une gamme qui s’adapte à toutes les situations. Autre avantage, on peut en avoir toujours à la maison (on peut même les conserver au congélateur, elles se décongèlent en quelques minutes).

Nous avons lancé un petit appel à idées sur la page Facebook de Cuisine à l’Ouest (voir ici le post et ses commentaires). Merci à tous les commentateurs, parmi les nombreuses idées (au beurre, trempées dans le chocolat, le café ou même le jus d’orange, à la confiture, à la compote, au miel, au caramel au beurre salé…), nous en avons choisi ces trois idées de crêpes au petit-déjeuner.

1 La crêpe froide banane-chocolat

Une valeur sûre, très rapidement préparée. Pour que le chocolat en poudre tienne sur la crêpe, il faut une « colle », c’est d’habitude le beurre qui remplit cet office… mais nous avons opté cette fois pour la banane écrasée.

Préparation de la crêpe banane-chosolat

Écrasez une banane à la fourchette, étalez-la sur une crêpe pliée en deux, saupoudrez de chocolat, pliez la crêpe, c’est prêt !

Crêpe banane-chocolat

Vous pouvez agrémenter de quelques noisettes concassées et de raisins secs pour encore plus de gourmandise !

La crêpe « La Savoureuse » des Délices de Landeleau convient très bien à cet usage, elle comporte peu de trous, est assez épaisse et plaît beaucoup aux enfants.

2 La crêpe chaude, toute simple, au beurre

Pliage de la crêpe pour le grille-pain

Les crêpes chaudes au beurre, c’est bon, mais on n’a pas forcément envie de sortir la poêle pour un petit déjeuner en semaine, souvent un peu speed. La solution peut se trouver dans le micro-ondes, mais Valérie D., sur Facebook, nous donne une idée plus élégante et plus gourmande : le grille-pain, tout simplement !

Un pliage un peu étudié permettre d’éviter les fuites et d’obtenir une crêpe de la taille d’un toast. Le temps de passage au grille-pain sera assez court, la crêpe sera légèrement croustillante à l’extérieur, fondante à l’intérieur.

Pour cet usage, la grande crêpe de froment des Délices de Landeleau sera parfaite, par sa dimension et sa texture qui absorbe le beurre fondu. Un régal !

La simple crêpe au beurre

3 Pour les petits-déjeuners du dimanche, la crêpe aux pommes et caramel au beurre salé

Le week-end, on a un peu plus de temps pour se préparer un p’tit déj gourmand ! On peut se faire plaisir avec une poêlée de pommes, revenues dans le beurre, juste dorées, c’est délicieux ! C’est une idée donnée par Lucie et par Denis sur Facebook.

Préparation de la crêpe aux pommes

Nous avons choisi la petite crêpe de froment « La Gourmandise« , légèrement levée façons blinis, que l’on trouve au rayon frais. Nous l’avons rapidement chauffée à la poêle avant d’y déposer les pommes, puis un trait de caramel au beurre salé.

Et pour un brunch ?

Quelques idées de crêpes salées ont été données en commentaire de ce post Facebook : pâté Hénaff cornichons, camembert pommes (idées de Valérie T.), ou encore avec une sauce au bouillon de légumes oignon jambon et champignons (idée de Mag Guy). Il est vrai que la crêpe, sucrée ou salée, est une bonne base pour un brunch… Mais c’est une autre histoire.

Vous trouverez les crêpes des Délices de Landeleau dans tous les magasins, vous pouvez aussi les commander en ligne sur le site des Délices de Landeleau.

Voir aussi notre recette de crêpes fourrées.

Déniché sur les blogs
Le tzatziki vegan aux algues de Rosenoisettes

Cette belle arrière-saison incite à préparer des plats des plats légers et rafraîchissants, comme ce tzatziki proposé par la blogueuse Rosenoisettes.

Le tzatziki, c’est une salade de concombre au yaourt d’origine grecque. Première particularité du tzatziki de Rosenoisettes : il est vegan. Elle remplace donc le yaourt à la grecque par un yaourt de soja, type Sojasun. Vous découvrirez sur son blog la petite touche personnelle que Rosenoisettes apporte à ce soja pour parfaire sa texture.

Deuxième originalité : elle y ajoute des algues en paillettes. Quelle bonne idée ! les algues apportent au tzatziki une saveur marine très intéressante.

Voyez ici la recette de Rosenoisettes et les petites astuces qui vous permettront de réussir votre tzatziki.

Le blog de Rosenoisettes, une passion pour le sarrasin

Le blog de Rosenoisettes

Rosenoisettes se définit comme « vegan, minimaliste et aventurière ».  Son blog propose une cuisine saine, végétale et gourmande et invite souvent au voyage culinaire.

Un goût du voyage qui l’amène parfois à chercher de l’inspiration du côté des produits bretons, elle nourrit notamment une passion pour le sarrasin : jetez un œil à ses pancakes au sarrasin et au thé matcha, à sa salade de sarrasin, pois gourmands, carotte et tofu à la thaï, à son crumble de sarrasin aux pommes et mirabelles ou encore ses poivrons farcis au sarrasin tofu et tomates.

Les recettes de Rosenoisettes

Vous pouvez aussi suivre Rosenoisettes sur Facebook.

Comment faire des beurres d’algues

Quelles algues choisir pour faire du beurre d’algues ? Cuisine à l’Ouest a testé pour vous différentes algues fraîches et déshydratées.

Le beurre d’algue permet de varier les saveurs pour faire des toasts à l’apéritif, pour farcir des palourdes ou des huîtres, pour accompagner un poisson…

La saveur des beurres d’algues varie selon les algues choisies.

Quelles algues choisir ?

Nous avons testé trois algues :

Dulce et ulve, deux algues faciles à trouver sur l'estran.
À gauche, la dulse, qui pousse en petites touffes, reconnaissable par ses extrémités un peu palmées, comme des petites mains.
À droite, l’ulve ou laitue de mer, qu’il faut cueillir quand elle est accrochée au rocher.
    • La dulse fraîche, une algue brune que l’on trouve assez facilement dans les rochers par grande marée, et qui est aussi assez largement commercialisée fraîche, salée ou déshydratée. Elle est croquante et n’a pas vraiment un « goût d’algue », mais une saveur douce de noisette.
    • La laitue de mer, ou ulve (la tristement célèbre algue verte si décriée). Très facile à récolter, il faut la cueillir lorsqu’elle est encore attaché au rocher. Nous l’avons utilisée fraîche, on la trouve également dans le commerce sous forme de paillettes déshydratées. Elle a une forte saveur iodée, un parfum de mer.
    • Le wakamé, qui pousse en eaux profondes, est généralement cultivé en mer. Nous avons utilisé du wakamé déshydraté, que nous avons réhydraté quelques minutes dans un bol d’eau. On dit que le wakamé a un goût d’huître.
Wakamé séché et réhydraté
À gauche, 4 g de wakamé déshydraté vont donner, à droite, 30 g d’algues prêtes à l’emploi
  • Et enfin, nous avons utilisé un mélange des trois, auxquelles nous avons ajouté de l’échalote finement ciselée.

Comment préparer les algues

Pour le wakamé, c’est simple : une fois réhydraté, il faut bien l’égoutter, et le sécher dans du papier absorbant.

Pour les autres, surtout si vous les avez cueillies vous-même, il faut bien les laver, les débarrasser de leurs hôtes (mollusques, autres algues…), puis les sécher.

hacher les algues à la moulinette

Il faudra ensuite les passer à la moulinette pour les hacher, mais pas trop fin, il ne s’agit pas de faire un jus d’algue.

Comment préparer le beurre d’algue

Par contre, nous n’avons pas opéré le mélange beurre-algues à la moulinette, nous avons préféré le faire à la main pour respecter la structure du beurre. Et quel plaisir de le malaxer manuellement, à l’aide d’un couteau ou d’une spatule !

Mélanger le beurre d'algue à la dulse

Mélanger le beurre d'algue à la laitue de me

Nous avons choisi du beurre de baratte (voir notre reportage sur la fabrication du beurre), salé on s’en doute, mais on peut aussi choisir du beurre sans sel, question de goût et, parfois, de régime.

Il suffit donc de mettre le beurre pommade (ramolli à température ambiante de la pièce) dans unne assiette, d’ajouter les algues et de malaxer doucement pour bien mélanger le tout.

Les proportions : pour cette expérience, nous avons mélangé 100 g de beurre à 1 cuillère à soupe d’algues. Attention, pour la laitue de mer, c’est trop ! La moitié suffira.

Rouleaux de beurre d'algue

Pour une jolie présentation, vous pouvez rouler vos beurres d’algues dans un film plastique alimentaire, qui permettra aussi de conserver la saveur et la fraîcheur du beurre. Car il faut laisser reposer le tout une journée au frais, afin que les saveurs des algues diffusent dans le beurre.

Le résultat : nos quatre beurres d’algues

Une fois sortis de leurs emballages, nos beurres d’algues sont plutôt sympathiques et appétissants. Les algues apparaissent comme des paillettes colorées, c’est original et esthétique.

Présentaiton du beurre d'algue dulse

À la dégustation, nos quatre beurres d’algues sont très différents :

  • Le beurre de dulse a effectivement un délicat goût de noisette, on sent l’algue croquer sous la dent, c’est très agréable et ce beurre plaît à tout le monde.
  • Le beurre de wakamé a un goût plus marque « mer », un goût connu, mais ce n’est pas tellement l’huître que nous y retrouvons, plutôt un goût d’œufs de lumps.
  • Le beurre de laitue de mer est très fortement marqué, il a un « goût de fond de panier de pêche » qui plaît beaucoup aux amateurs. Mais une cuillère à café pour 100 g de beurre suffira largement.
  • Le mélange des trois algues et de l’échalote offre un beau jeu de couleurs, une saveur équilibrée, mais sans doute un caractère moins marqué que les autres.

La recette des beurres d’algues

Pour résumer, voici le récapitulatif de notre recette de beurre d’algues en 4 versions, qui vous permettra d’alimenter les conversations d’un apéro dînatoire !

Print Recipe
Quatre beurres d'algues
Temps de Préparation 30 minutes
Temps d'Attente 24 heures
Portions
400 grammes de beurre, pour un apéro dinatoire de 10 personnes
Ingrédients
  • 400 g beurre
  • 3 pincées algue wakamé déshydratée
  • 50 g d'algue dulse fraîche (environ), ou l'équivalent en déshydraté
  • 30 g de laitue de mer fraîche (environ), ou l'équivalent en déshydraté
  • 1/2 échalote
Temps de Préparation 30 minutes
Temps d'Attente 24 heures
Portions
400 grammes de beurre, pour un apéro dinatoire de 10 personnes
Ingrédients
  • 400 g beurre
  • 3 pincées algue wakamé déshydratée
  • 50 g d'algue dulse fraîche (environ), ou l'équivalent en déshydraté
  • 30 g de laitue de mer fraîche (environ), ou l'équivalent en déshydraté
  • 1/2 échalote
Instructions
  1. Laissez le beurre à température ambiante pour qu'il ramollisse.
  2. Lavez les algues fraîches, réhydratez les algues sèches en les trempant quelques minutes dans un bol.
  3. Égouttez et séchez bien les algues dans un papier absorbant.
  4. Passez les algues, variété par variété, à la moulinette pour les hacher (pas trop fin).
  5. Pelez et hachez très finement l'échalote.
  6. Mélangez 1 cuillère à soupe de dulse à 100 g de beurre.
  7. Mélangez 1 cuillère à café de laitue de mer à 100 g de beurre.
  8. Mélangez 1 cuillère à soupe de wakamé à 100 g de beurre.
  9. Mélangez 1 cuillère à soupe de wakamé à 100 g de beurre. Faites un mélange 40% de dulse, 40% de wakamé, 20% de laitue de mer, ajoutez l'échalote et mélangez à 100 g de beurre.
  10. Roulez vos 4 beurres séparément dans un film plastique alimentaire.
  11. Mettez-les au frigo pour 24 heures.
  12. Déroulez vos 4 beurres, présentez-les sur une assiette avec un bon pain de campagne et quelques couteaux : chacun composera ses tartines !

Beurre d'algue à l'apéro

Voir aussi notre page sur les algues alimentaires

Et un autre beurre d’algue, très curieux, réalisé avec de l’osmundea

Déniché sur les blogs
Le kouign patatez des Folies de Christalie

Le kouign patatez, vous connaissez ?

Allez, on vous l’avoue, on n’a jamais goûté ce plat traditionnel breton, qui se faisait plutôt du côté du Morbihan, semble-t-il.

La blogueuse Christalie n’est pas spécialement bretonne, mais elle aime explorer toutes les pistes culinaires, et elle a profité du défi lancé par la Nonna, une autre blogueuse, pour tenter l’aventure et publier la recette.

Le kouign patatez, c’est assez simple : de la purée de pomme de terre mélangée à de la farine (sarrasin ou froment), ainsi qu’une bonne dose de beurre pour donner un peu de moelleux à ce plat consistant. Le tout est cuit au four.

Le résultat est assez joli, mais, franchement, est-ce que c’est bon ? Christalie, en toute franchise, nous donne son avis : “À dire vrai , que nos amis bretons me pardonnent mais je n’ai pas trouvé ce plat transcendant ….néanmoins, le lendemain je j’ai utilisé dans un plat en sauce comme accompagnement et du coup j’ai trouvé ça sympa !

Voir la recette de kouign patatez des Folies de Christalie

Le blog Les Folies de Christalie

Le blog Les Folies de ChristalieChristalie est une blogueuse culinaire très prolifique, vous trouverez tout, absolument tout sur son blog, depuis les tours de main pour réussir une meringue ou frire le persil jusqu’à un choix de recettes asiatiques, en passant par les plats mijotés, les desserts et pâtisseries… Vous y trouverez même la fameuse recette de la dinde au whisky 😉

Les recettes de Christalie

Agriculteurs de Bretagne autour du monde

Porter les couleurs de l’agriculture bretonne dans le monde entier, c’était le but du concours organisé par l’association Agriculteurs de Bretagne.

Il s’agissait donc de ne pas oublier, avant de partir en vacances, d’emporter un pavillon « Agriculteurs de Bretagne » pour le photographier à destination.

Le concours est terminé, vous trouverez les gagnants sur le site d’Agriculteurs de Bretagne, qui a réalisé cette vidéo montrant les 28 photos retenues… Beaucoup de belles images, étonnantes, spectaculaires ou émouvantes !

L’association Agriculteurs de Bretagne a pour but de promouvoir et de valoriser ce beau métier, et surtout de montrer que le public, dans sa grande majorité, aime et soutient les agriculteurs bretons.

Les idées-minute
Chamallows surprise au caramel au beurre salé

Cette recette est une invention de Lucie la gourmande — 15 ans – qui a trouvé dans un tiroir un flacon-décor (vous savez, ces tubes de plastique avec un embout verseur…) de crème de caramel au beurre salé.

Dans le même tiroir, un sachet de Chamallows déjà bien entamé. Pour varier les plaisirs, une idée germe dans le cerveau de Lucie : insérer quelques gouttes de caramel à l’intérieur des Chamallows.

Les idées-minutes de Cuisine à l'Ouest

Chamallows et caramel au beurre salé

La technique est mise au point en deux temps trois mouvements : à l’aide d’une brochette de bois, Lucie pique le Chamallow jusqu’au centre — attention, pas plus loin, il ne faut pas le transpercer entièrement —, retire la pique, la remplace par le bec du flacon. Puis elle presse doucement mais fermement les parois souples du flacon, et là, miracle, ça marche : tout cela colle abondamment, le Chamallow ne s’échappe donc pas mais il se gonfle de caramel.

Réalisation des chamallows au caramel

Attention, il ne faut pas mettre trop de caramel, pour préserver la bonne tenue de l’ensemble, et aussi pour le goût.

Le résultat ? Cette bretonnisation des Chamallows est une révolution gustative, essayez, vous allez voir, c’est trop bon !!!

PS. Chamallow, c’est la marque déposée d’un célèbre fabricant de bonbons. Le vrai nom de cette confiserie est marshmallow, mot anglais qui signifie guimauve.

Déniché sur les blogs
Le gâteau rapide au lait ribot de Cooking Julia

Le lait ribot est traditionnel en Bretagne : il s’agissait du babeurre, le liquide qui s’écoule de la baratte une fois que le beurre s’est formé.

Il paraît que l’on trouve encore ce produit en Bretagne, nous menons l’enquête pour en savoir plus !

Quoi qu’il en soit, on trouve aujourd’hui à peu près partout un lait ribot plus moderne, constitué de lait dégraissé et fermenté. Comme un yaourt liquide, assez agréable à boire, et que l’on peut aussi utiliser en cuisine (Voir aussi notre granité de lait ribot).

La blogueuse Cooking Julia a eu l’idée de réaliser un gâteau minute avec un reste de lait ribot. Plutôt facile à faire, et très joli si, comme Julia, on utilise un moule tablette.

Le gâteau au lait ribot de Cooking Julia

Dans son article, à lire ici, Julia vous donne les ingrédients, la façon de faire et, en prime, quelques idées gourmandes de présentation.

Le blog  Cooking Julia

Le Blog Cooking Julia

Cooking Julia ne s’embarrasse pas de fioritures : ce qu’elle aime, c’est faire de la cuisine et partager ses recettes ! Les photographies sont belles et nombreuses, les explications simples et claires.

Recettes bretonnes de Cooking Julia

Sur son blog, on trouve quelques recettes de produits bretons, comme ce cabillaud vapeur, mangue et coco (à la touche exotique comme on aime), ce gratin de fonds d’artichaut à l’italienne, ce magnifique gâteau au cidre et aux pommes entières, ou encore ce caramel beurre salé au chocolat.

Le reste de sa cuisine est à la fois inventive et quotidienne, comme ces exemples choisis parmi ses dernières publications : pizza tatin aux tomates cerises, cobbler aux prunes, velouté de courgettes à l’amande, riz au lait d’amande à la vanille… Un blog à suivre, que l’on retrouve aussi sur Facebook et Instagram.

Natexpo 2018 : le Bio breton en force

Natexpo, c’est le grand salon du Bio et des produits naturels. Les entreprises bretonnes y sont bien représentées, ce qui démontre le dynamisme du Bio en Bretagne.

Cette année, Natexpo se tient à Lyon, les dimanche 23 et lundi 24 septembre 2018 : deux jours très intenses pour les professionnels, producteurs et acheteurs, qui vont ainsi pouvoir se rencontrer pour remplir les rayons de plein de bonnes choses et de nouveautés parfois très innovantes !

Voici la liste des entreprises bretonnes exposantes, vous pouvez trouver leur produits généralement dans les épiceries fines, les magasins spécialisés Bio, et parfois dans les rayons de la distribution classique.

Marinoe à Natexpo

Marinoë

L’entreprise de Lesconil propose ses algues fraiches et produits alimentaires (condiments, desserts…) élaborés à partir d’algues.

Baramel à Natexpo

Baramel

Installée à Chartres de Bretagne, Baramel diffuse une gamme de miels, pains d’épices, gâteaux et confiseries.

Biobleud à Natexpo

Biobleud

À Lesneven, Biobleud fabrique des crêpes, mais aussi des pâtes toute prêtes pour vos tartes, pizzas, etc… le tout en Bio.

Biobreizh à Natexpo

Biobreizh

Biobreizh est une groupement d’agriculteurs basé à Landivisiau. Biobreizh propose les légumes traditionnels de la région, mais aussi des légumes anciens et même du pak choï !

Biogroupe Karma Kambucha à Natexpo

Biogroupe

Connue pour sa fameuse boisson fermentée Karma Kombucha, l’entreprise d’Erquy développe désormais des desserts végétaux et une gamme de mueslis et granolas.

Bord à bord à Natexpo

Bord à Bord

À Roscoff, Bord à Bord récolte ses algues qui sont commercialisées fraîches et déshydratées, ou encore transformées en tartares, mayonnalg, biscuits et épices de la mer.

Boulangerie Pinabel à Natexpo

Boulangerie Pinabel

Vous toruverez les pains de cette boulangerie artisanale et biologique de Plounévez-Moëdec dans les magasins et chaînes Bio de toute la France.

Grillon d'Or à Natexpo

Grillon d’Or

L’entreprise, installée à Domagné, près de Rennes, fabrique une gamme de céréales et graines Bio : mueslis et mélanges pour le petit-déjeuner, biscuits et snacking, tartines, mélanges pour l’apéritif…

Gonidec à Natexpo

Conserverie Gonidec

La conserverie bien connue de Concarneau a ajouté une ligne Bio à sa gamme de sardine, thon et maquereaux : ces produits utilisent des aromates et huiles biologiques.

Le Gouessant à Natexpo

Le Gouessant

La grande coopérative bretonne commence à promouvoir et commercialiser les produits Bio de ses adhérents, notamment par la marque Terres de Breizh.

Coteaux nantais à Natexpo

Coteaux nantais

Cette entreprise fruitière de Loire Atlantique cultive des vergers Bio depuis 1970 ! Aujourd’hui, Coteaux nantais commercialise les fruits de ses vergers, mais aussi une large gamme de jus de fruits, compotes, confitures, cidres et vinaigres.

Les glaces Moustache à Natexpo

Glaces Moustache

Les fameuses glaces de Saint-Malo proposent également une petite gamme Bio, des parfums classiques en haut de gamme.

Goûters Magiques à Natexpo

Le Ster

Le groupe Goûters Magiques présente la gamme de crêpes et madeleines Bio de sa marque Le Ster.

Krazan à Natexpo

Krazan

Les mélanges de graines toastées et céréales de cette jeune entreprise de Pontivy rencontrent un succès grandissant. À découvrir !

Invitation à la ferme à Natexpo

Invitation à la ferme

Invitation à la ferme est un réseau de dix fermes dans le grand Ouest. Les yaourts et fromages Bio et fermiers sont fabriqués dans chaque ferme.

La Chikolodenn à Natexpo

La Chikolodenn

Conserverie de Carantec, La Chikolodenn vous propose ses bocaux de la mer et de la terre : rillettes de poisson, chutneys, achards de légumes, kig ha farz…

La laiterie de Kerguillet à Natexpo

La Laiterie de Kerguillet

Installée à Plouay, cette laiterie collecte et transforme du lait biologique de vache, chèvre et brebis en fromage, yaourt, beurre et tartinables.

La Route des comptoirs à Natexpo

La Route des Comptoirs

Vous aimez le thé, vous consommez Bio ? La Route des comptoirs, installée au Landreau, près de Nantes, diffuse ses thés, rooibos, infusions dans les magasins bio et sur son site.

L'Atelier V à Natexpo

L’Atelier V

Cette jeune entreprise de Vannes innove sans cesse sur des préparations d’houmous originaux et se saison, ainsi que sur une gamme de crumbles vendues en rayon frais.

L'Chanvre à Natexpo

L’Chanvre

Chroistophe Latouche est un vrai militant du chanvre, aliment de très haute qualité nutritionnelle ! Installé à Gouarec, il propose une large gamme, en magasins Bio et sur son site.

Cafés Lobodis à Natexpo

Lobodis

Engagés depuis 25 ans dans le commerce équitable, les cafés Lobodis, de Saint-Brieuc ont développé une gamme Bio, disponible en magasins et sur leur site.

Grandeur Nature à Natexpo

Grandeur Nature

C’est la marque Bio de la laiterie Le Gall, de Quimper, qui s’est engagée dans le Bio dès 1992. Aujourd’hui, Grandeur Nature propose une gamme de beurres, crèmes, fromages, dessert, potages et coulis.

Maison Malansac à Natexpo 2018

Maison Malansac

Cette entreprise située, vous l’auriez deviné, à Malansac, dans le Morbihan, fabrique crêpes et galettes et se tourne vers un développement des produits à base de sarrasin.

Nature et Expression à Natexpo

Nature et Expression

La spécialité de cette entreprise nantaise est de parcourir le monde pour découvrir des produits d’exception : des knäckerbröds au sirop d’érable en passant parles thés, les chocolats, la King Coco…

Poder à Natexpo

Poder

Installée à Mespaul en Finistère Nord, l’entreprise diffuse une gamme de 150 légumes, des fruits, ainsi que des jus de fuits et de légumes Bio.

Prés Gourmands à Natexpo

Prés Gourmands

Le groupement d’éleveurs de porcs Bio a lancé en 2012 son propre atelier de transformation pour proposer viande et charcuterie en rayon frais. Une gamme de produits préemballés est également disponible, à la marque Prés Gourmands.

Nature & Cie à Natexpo

Nature & Cie

Installée près de Nantes, l’entreprise fabrique des produits de boulangerie et patisserie Bio et sans gluten : viennoiserie, pains, gâteaux, pâtes à tarte, céréales…

La Maison d'Armorine à Natexpo

La Maison d’Armorine

Niniches, Salidou, Cuchettes, Cœurs de beurre… La Maison d’Armorine, à Quiberon, se revendique « créateur de douceurs sucrées »… pour notre plus grand plaisir !

On a cuisiné les patelles / berniques / brennig

Vous savez, ces chapeaux chinois qu’on trouve en abondance sur les rochers à marée basse ? On murmure que c’est un peu coriace, mais que bon, il paraîtrait que ça se mange… Eh bien, Cuisine à l’Ouest a essayé pour vous !

En fait, le muscle de la bête ressemble assez à celui d’un ormeau, en bien plus petit. Autre différence : alors que l’ormeau est rare et très recherché, qu’il faut se mettre à l’eau jusqu’au torse pour espérer en pêcher, que la réglementation de sa pêche est sévère, la patelle est à portée de main, mais négligée par tous les pêcheurs à pied.

Patelle ou brennig ou bernique

Et si c’était aussi bon, ou même presque aussi bon ?

Pour le savoir, nous en avons choisi une trentaine, en suivant les conseils de bon sens trouvés sur internet : il faut les prendre dans l’eau ou sous les goémons, ils sont plus tendre et meilleurs que ceux qu’on trouve plus haut sur les rochers de la plage.

Nous avons choisi des tailles différentes, car il se dit que les petites sont plus tendres.

Nous avons demandé conseil sur Facebook, avec un certain succès, ce qui prouve que, quand même, il y a des gens qui s’intéressent à la gastronomie de la patelle. Merci à tous ceux qui on posté un commentaire. Nous avons ainsi reçu des idées de poêlées, de ragoût, de pâtés, de gratins, de marinade polynésienne, il y en a même qui les mangent toutes crues !

Faut-il vider les patelles ?

De dessous, on voit le muscle, bien sûr, et on distingue la tête.

AnAtomie culinaire de la patelle

Il est conseillé d’enlever la tête et le boyau qui vient avec (il faut pincer la tête entre le doigt et un couteau, puis tirer, on vous épargne les images).

Si on retire la bête de sa coquille, on trouve, sous le muscle, les organes et, parfois, une masse blanchâtre : ce sont des œufs, excellents paraît-il. Certains mangent le tout. Mais bon, pour notre premier essai, nous avons préféré présenter quelque chose de bien net, et nous n’avons conservé que le muscle. Enlever le reste, on vous rassure, est très facile.

Les muscles des patelles
Les muscles des patelles, comme des ormeaux miniatures. Tailles et couleurs très variables.

Notre première recette : patelles façon tapas

Ces muscles tout beaux tout propres nous ont évoqué les poulpes dans les tapas espagnoles. Voilà l’idée ! Pour une première dégustation en famille, nous allons donc habiller nos patelles, les mettre en scène façon tapas, avec quelques autres accompagnements.

Les ingrédients des tapas de patelles

Le résultat est à la hauteur des espérances : ces quelques patelles ont été très appréciées. Il est vrai qu’elles restent un peu résistantes sous la dent, ce qui est finalement plutôt agréable avec une bonne sauce.

Print Recipe
Tapas de patelles
Temps de Préparation 30 minutes
Temps de Cuisson 30 minutes
Temps d'Attente 2 heures (refroidissement)
Portions
2 personnes
Ingrédients
  • 30 patelles
  • 1 petite courgette
  • 2 mini-poivrons (ou 1/2 poivron rouge ou jaune
  • 2 petites échalotes
  • 2 gousses d'ail
  • 4 olives
  • 1 verre vin blanc
  • 1 cuillère à soupe concentré de tomates
  • 1 cuillère à soupe huile d'olive
  • 1 pincée sucre en poudre
  • Épices À votre goût : curry, poudre du Tonkin de Roellinger, poivre, piment…
Temps de Préparation 30 minutes
Temps de Cuisson 30 minutes
Temps d'Attente 2 heures (refroidissement)
Portions
2 personnes
Ingrédients
  • 30 patelles
  • 1 petite courgette
  • 2 mini-poivrons (ou 1/2 poivron rouge ou jaune
  • 2 petites échalotes
  • 2 gousses d'ail
  • 4 olives
  • 1 verre vin blanc
  • 1 cuillère à soupe concentré de tomates
  • 1 cuillère à soupe huile d'olive
  • 1 pincée sucre en poudre
  • Épices À votre goût : curry, poudre du Tonkin de Roellinger, poivre, piment…
Instructions
  1. Pelez les échalotes, ciselez-en une finement, coupez l'autre en quatre quartiers.
  2. Écrasez l'une des gousses d'ail, coupez l'autre en quatre.
  3. Coupez et épépinez les poivrons.
  4. Coupez la courgette en bâtonnets assez grands pour qu'on puisse les saisir avec une pique.
  5. Faites revenir les échalote et l'ail dans l'huile d'olive.
  6. Ajoutez le concentré de tomate, le vin blanc et les épices, chauffez à feu doux quelques minutes. Goûtez et ajustez l'acidité en ajoutant un peu de sucre si nécessaire.
  7. Ajoutez les courgettes, les poivrons, les olives, redonnez un bouillon, faites cuire 5 minutes environ.
  8. Ajoutez les patelles, remuez, coupez le feu, couvrez et laissez refroidir doucement.
  9. Mettez au frigo pour 2 heures minimum et servez bien frais.