Comment congeler le haricot de mer

Le haricot de mer — l’algue himanthalia elongata — se cueille par coefficient de marée supérieur à 85. Autrement dit, pas très souvent. D’où l’intérêt de le congeler, voici comment faire.

Nous vous parlé du haricot de mer lors de la dernière grande marée, il y a un mois. Il était encore trop jeune pour être cueilli. Cette fois-ci, fin mars, il a poussé et atteint la longueur minimale de 80 cm. Et en ce tout début de printemps, il est encore très tendre.

Le haricot de mer

La congélation est très simple, puisqu’elle peut très bien se faire à cru, ce qui lui conserve une texture parfaite. Néanmoins, nos essais nous montrent que vous avez tout à fait intérêt à le blanchir quelques secondes à l’eau bouillante, ce qui offre certains avantages :

  • La corvée est certes pour tout de suite, mais elle est quand même plus facile que lors de la décongélation
  • Ils vont prendre une belle couleur verte, ce sera plus joli dans votre congélateur que le marron originel (photo en haut de page, le haricot de mer avant et après le apssage à l’eau bouillante)
  • Vous allez vous débarrasser des derniers impuretés, votre congélation sera ainsi plus sûre
  • Leur volume va diminuer de moitié.

Voici la manière de procéder :

  • Préparez une grande casserole d’eau salée, mettez à bouillir
  • Lavez et coupez les haricots de mer en tronçons de quelques centimètres (c’est ça la corvée : pas facile à tenir, ces algues ! Même les lames de ciseaux glissent…)
  • Plongez-les dans l’eau bouillante pendant une ou deux minutes
  • Sortez-les, plongez-les dans de l’eau froide, égouttez bien
  • Il ne reste plus qu’à les ranger dans des sacs de congélation. Préférez plusieurs petits sacs, cela vous permettra de sortir la quantité adaptée à vos besoins.

Voir ici nos recettes de haricot de mer

À la recherche du haricot de mer

Le haricot de mer, c’est une algue comestible, assez commune sur le littoral breton. Nous avons profité de ces grandes marées de février pour aller à sa recherche…

Attention, il ne s’agit pas ici de la salicorne, plante des vasières que l’on appelle parfois aussi haricot de mer. Aujourd’hui, nous parlons bien d’une algue, il s’agit de l’himanthalia elongata, qui pousse dans la mer. Et plutôt loin, vous ne pourrez la trouver que par grande marée.

Alors, où la trouver ? C’est bien simple, il vous suffit de trouver un endroit comme celui-là :

Où trouver des haricots de mer ?Bon, ça va, il y a pire, comme terrain de chasse, non ? Des rochers, un lieu bien secoué par les vagues à marée haute… vous avez là des chance de trouver des haricots de mer. Agrandissez la photo, vous en distinguerez, accrochés sur les rochers.

Alors, en plein été, le haricot de mer, ça ressemble à ça :

Le haricot de merImpressionnant, non ? La bête peut atteindre trois mètres de long, elle se présente en touffes denses et ramifiées.

Mais là, nous ne sommes pas encore au printemps, nos himanthalia elongata commencent à peine à pousser. Voici à gauche, un reste de l’année dernière, qui paraît coriace et verruqueux, et à droite une jeune pousse de l’année, tendre et appétissante, mais que l’on n’a pas le droit de cueillir, la longueur minimale autorisée est de 80 cm :

Haricot de mer à deux stades de croissance

Comment reconnaître le haricot de mer ?

Acun risque de se tromper : le haricot de mer pousse à partir d’un curieux organe en forme de cupule, accroché au rocher. On le distingue très bien sur ces jeunes pousses, mais vous le verrez facilement aussi en cherchant à la base des algues plus développées :

Comment reconnaître le haricot de mer

Les petites pousses jaunes, à droite de la photo, sont-elles de jeunes cupules ? Si vous le savez, merci de nous le confirmer.

Ne confondez pas le haricot de mer avec cette algue qui lui ressemble un peu et qui pousse aux mêmes endroits :

Un faux haricot de mer

Cette algue (dont nous ne connaissons pas le nom) est de section cylindrique et non plate comme le haricot de mer.

Vous voilà préparés pour la prochaine grande marée (autour du 22 mars 2019), nos haricots de mer auront sûrement grandi suffisamment pour que vous puissiez les cueillir. Et pour être fin prêts, voici une recette vite faite !

Haricots de mer en salade

Lavez vos haricots de mer.

  • Plongez-les dans une grande casserole d’eau bouillante salée.
  • Laissez cuire à petit bouillon une dizaine de minutes. Goûtez : il ne faut pas trop cuire les haricots de mer, il vaut mieux qu’ils restent croquants, leur goût sera préservé.
  • Égouttez, passez sous l’eau froide.

Égoutter les haricots de mer

  • Séchez bien sur un papier essuie-tout.
  • Ajoutez des échalotes ciselées, quelques dés de tomates pour la couleur, une bonne vinaigrette, et servez !

Haricot de mer en salade