Et voici le katsuobushi breton !

Katsuobushi breton ou copeaux de bonite séchée

Le katsuobushi, ce sont des copeaux de bonite (une variété de thon) fumés et séchés. Typiquement japonais, fabriqués exclusivement au japon… jusqu’à aujourd’hui ! La seule fabrication de katsuobushi non-japonaise est donc bretonne. Les pages Bretagne d’Ouest-France du 1er septembre 2016 nous apprennent en effet que la coopérative japonaise Makurasaki implante à Concarneau un atelier de fabrication.

Mais c’est quoi, ce fameux katsuobushi, et comment ça se mange ?

Ça se présente sous forme de petits copeaux et filament très-très fins. Ça s’utilise dans les soupes, mais c’est aussi très rigolo sur différents plats, comme les omelettes : on les saupoudre avant de servir, au dernier moment, et ces copeaux, sous l’action de la chaleur et de l’humidité, grésillent et se tortillent dans l’assiette. C’est très rigolo, mais c’est aussi très bon, quelques pincées transforment votre plat !

Un sachet de katsuobushi japonais
Un sachet de katsuobushi japonais

Le katsuobushi concarnois sera distribué en Europe, à destination des restaurants, mais sera peut-être aussi, espérons-le, diffusé dans les magasins.

En tous cas, le katsuobushi breton fait son entrée sur La Cuisine à l’Ouest ! Pour commencer, voyez notre recette de poêlée verte aux copeaux de bonites.

Partager


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *