La marque Be Reizh fête son premier anniversaire

Les producteurs Bio breton Be Reizh

Soyons Reizh’ponsables ! c’est l’invite de la marque Be Reizh, qui fêtait le 23 novembre 2017 à Brest son premier anniversaire.

bereizh-logoBe Reizh est une marque partagée, créée en novembre 2016, initiée par les adhérents d’Initiative Bio Bretagne. L’idée est de créer une marque qui identifie le Bio fabriqué en Bretagne. Mais pas seulement : Be Reizh promeut des valeurs éthiques. Ainsi, pour pouvoir bénéficier de la marque, un produit doit répondre à des critères sociaux, économiques et d’approvisionnement local.

Aujourd’hui, plus de 200 références portent la marque Be Reizh. L’objectif est de doubler ce chiffre et d’être maintenant repéré par les consommateurs.

Le 23 novembre, Be Reizh invitait la presse (et Cuisine à l’Ouest !) à une visite du glacier Jampi et à une présentation de la gamme à la Biocoop Kerbio Europe, rue Daumier à Brest (photo ci-dessus).

Voir le site internet Be Reizh

Les entreprises concernées

Jampi, glaces artisanales, Bohars (Finistère), pour les crèmes glacées blé noir, caramel au beurre salé, caco, café, vanille et sorbet fraise du terroir.

Kervern, charcuterie artisanale, Grand-Fougeray (Ille et Vilaine), pour la viande fraîche, la viande fumée, la boyauderie, la gamme jambon,les pâtés et les terrines.

La Marmite bretonne, charcuterie artisanale, Plougoumelin (Morbihan), pour les soupes, les purées de fruits, les plats préparés, les sauces

Le P’tit Fausset, artisan cidrier, Merdrignac (Côtes d’Armor), pour les cidres bruts et doux.

Les Saules, fumoir des Vallons de Vilaine, Chanteloup (Ille et Vilaine), pour la truite fumée et le saumon fumé.

Minoterie Prunault, Ercé en Lamée (Ille et Vilaine), pour la farine de blé.

Orgé, Yffiniac (Côtes d’Armor), pour le malt d’orge torréfié.

Krazan, graines à déguster, Noyal-Pontivy (Morbihan), pour le sarrazé, le kasha, le pop corn de sarrasin, le duo farine de blé et farine de blé toastée, l’orge infusette et l’infus’sarrazé.

Moulin de Quincampoix, Rimou (Ille-et-Vilaine), pour la farine de blé noir
(voir la belle interview vidéo sur le site !).

Laiterie de Kerguillet, Plouay (Morbihan), pour les gammes de fromages et produits laitiers au lait de vache, de brebis et de chèvre.

Le dynamisme des transformateurs Bio bretons

Élisabeth Plassart, de La Marmite bretonne, est un exemple de ces entrepreneurs transformateurs bretons qui s’installent en Bio, portés par leurs convictions, leur éthique, leur volonté de communiquer et leur créativité.

La gamme La Marmite bretonne
La Marmite Bretonne propose une gamme de soupes, plats préparés, tartinables et sauces en bocaux

Nous valorisons ce qui se fait sur le territoire. On adapte notre semaine de travail en fonction de la production de légumes. Par exemple, notre tartinable de courgette jaune : sa couleur est extraordinaire parce que nous utilisons le produit très frais. Pas question de stocker le produit frais ou de s’approvisionner ailleurs, le temps nécessaire au transport ruinerait cette qualité. On essaie de faire du stock de bocaux, mais quand il n’y en a plus, il n’y en a plus !

Le flash code La Marmite bretonne

Nous avons une volonté de transparence : sur chaque produit, un flashcode donne l’adresse de tous les producteurs des ingrédients utilisés dans votre bocal.

La Marmite bretonne diffuse en vente directe, sur les salons Bio. Une partie des produits sont en vente sur le site.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *