Le kig ha farz, c’est facile !

Le kig ha farz breton, c'est facile

Facile, oui, aucune difficulté dans ce plat, la réussite est assurée. C’est le principe qui compte.

Vous pouvez très bien adapter la viande, ajouter du bœuf, pourquoi pas du poulet ou du mouton…

Même les proportions du far sont approximatives, vous pouvez les ajuster, faire avec ou sans œufs, moins de beurre et plus de crème, ça marche quand même.

Mais réaliser le kig ha farz est quand même une aventure !

Ce qu’il vous faut :

  • du temps : on y passe la demi-journée, mais bon, on peut en faire plein d’un coup.
  • un sac. Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, on n’en trouvait pas dans le commerce, il fallait coudre un torchon, pas très hygiénique à notre avis. Aujourd’hui, le kig ha farz est tendance, on en trouve un peu partout (ci-dessous, le sac de La Chikolodenn à gauche, celui d’À l’aise Breizh à droite).

Des sacs à kig ha farz

  • Un faitout, un grand faitout, un énorme faitout.

Allez, on y va, voici le pas-à-pas

Print Recipe
Le kig ha farz, c'est facile !
Temps de Préparation 1 heure
Temps de Cuisson 3 heures
Temps d'Attente Quelques heures (dessalage)
Portions
6 gros mangeurs
Ingrédients
La potée
  • 1,5 kg palette de porc demi-sel (indispensable)
  • 500 g jarret de porc (indispensable)
  • 1 morceau lard (facultatif)
  • 6 saucisses (facultatif)
  • 1/2 chou (vert ou blanc)
  • 6 carottes
  • 3 poireaux
  • 2 oignons
  • navets, rutabagas… (facultatif)
Le far
  • 500 g farine de sarrasin
  • 1 verre lait
  • 3 œufs
  • 40 cl crème fraîche
  • 200 g beurre fondu
  • Sel
Temps de Préparation 1 heure
Temps de Cuisson 3 heures
Temps d'Attente Quelques heures (dessalage)
Portions
6 gros mangeurs
Ingrédients
La potée
  • 1,5 kg palette de porc demi-sel (indispensable)
  • 500 g jarret de porc (indispensable)
  • 1 morceau lard (facultatif)
  • 6 saucisses (facultatif)
  • 1/2 chou (vert ou blanc)
  • 6 carottes
  • 3 poireaux
  • 2 oignons
  • navets, rutabagas… (facultatif)
Le far
  • 500 g farine de sarrasin
  • 1 verre lait
  • 3 œufs
  • 40 cl crème fraîche
  • 200 g beurre fondu
  • Sel
Instructions
  1. Faites dessaler la palette et le jarret si nécessaire (quelques heures dans de l’eau froide, que l’on change deux ou trois fois).
  2. Mettez les viandes dans un grand faitout. Remplissez d’eau froide aux trois-quarts. Allumez le feu, couvrez. À ébullition, baissez le feu pour maintenir un petit bouillon pendant deux heures.
  3. Ça vous laisse largement le temps de préparer les légumes. Épluchez, coupez.
  4. Faites un petit fagot en liant avec une ficelle les verts de poireau d’une part, les blancs de poireau d’autre part. Cette opération a pour but d’éviter de retrouver des fils de poireaux mélangés à l’ensemble. En principe. Mais bon, on vous l’avoue franchement : chez nous, ça ne marche pas, le poireau réussit tout de même à s’échapper. Réservez tous ces légumes préparés, vous les mettrez dans le bouillon tout à l'heure.
    Lier les verts de poireaux
  5. Vous avez encore le temps de préparer le farz. Mélangez les ingrédients (farine, beurre fondu, crème, lait). Dans n’importe quel ordre, avec le sarrasin ça marche toujours. N'oubliez pas le sel. Vous obtenez une pâte liquide mais assez épaisse.
  6. Remplissez le sac. Une astuce pour ne pas en mettre partout : mettez le sac dans un vase ou un récipient du même genre, retroussez largement l’ouverture, et hop, allez-y.
  7. Il va maintenant falloir le fermer, ce sac. Attention à ne pas laisser de poche d’air dans le sac, mais laissez tout de même de l’espace pour que votre far puisse gonfler.
  8. Normalement, une bonne heure s'est passée. Jetez un œil à votre casserole de viande : il doit y avoir un peu d’écume, enlevez-la. Si vous trouvez qu’il y a trop de gras en surface, enlevez-le aussi.
  9. Ensuite, mettez les légumes dans la casserole de viande.
    Cuisson des légumes du kig ha farz
  10. Puis débrouillez-vous pour y caser le sac. Pas fastoche, il faut remonter un peu la viande, écarter doucement les légumes, appuyer sur le sac pour qu’il coule, puis remettre tant bien que mal le couvercle. Votre faitout doit être près de déborder, à notre humble avis, attention à ne pas vous brûler !
    Kig ha farz, la cuisson du far dans un sac
  11. Laissez cuire à petits bouillons pendant deux heures. De temps en temps, retournez le sac, pour que la cuisson soit uniforme.
  12. Sortez le sac, laissez-le refroidir un peu. Puis roulez-le sur une planche en appuyant légèrement de la main (vidéo) Ainsi, le far va s’émietter. Ce travail ne doit pas être parfait : un des charmes du farz, c’est sa granulométrie variable, et même la présence de pouloud.

Voilà ! vous pouvez apporter le tout sur la table, chacun se servira tour à tour ou en même temps de bouillon, de légumes et de viandes.

La recette du kig ha farz

Ah oui, le lipig ? C’est une sauce au beurre et à l’oignon (ou à l’échalote, il y a plusieurs écoles), on peut s’en passer, cela fera un repas plus léger mais quand même délicieux. C’est une recette à part, on vous la fera un de ces jours.

Partager

2 réflexions sur « Le kig ha farz, c’est facile ! »

  1. Bon, c’est de saison. Le froid arrive (même s’il est accompagné de belles journées ensoleillées) et on a tou(te)s envie de plats mijotés, de légumes de saison ET de nos champs (chou vert, poireau, carottes et navets). Le kig ha farz s’impose : à vos fourneaux, suivez la recette de La Cuisine à l’Ouest et, s’il vous manque un sac pour le farz noir, passez à La Chikolodenn à Carantec, Nous sommes ouverts toute l’année. A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *