L’ail triquètre

Fleurs et tiges d'ail triquètre

Connaissez-vous l’ail triquètre ? On l’appelle aussi triquette, c’est d’ailleurs un bien plus joli nom. 

Son arrivée dans les jardins ou sur les talus marque le printemps, on mange ses feuilles, ses fleurs, et on peut tester ses bulbes.   

Où trouver de l’ail triquètre

Contrairement au fameux ail des ours, qui se plaît en sous-bois, l’ail triquètre pousse partout. Il s’étale en massifs qui prennent de l’ampleur d’année en année. Eh oui, l’ail triquètre est une plante invasive. 

Un plant d'ail triquètre
Dans notre jardin, nous avons même un plant d’ail triquètre qui pousse dans le mur ! Ce qui nous permet une phtoographie qui montre bien la plante entière…

Comme toutes les plantes méditerranéennes, elle se plaît sur le littoral breton. Invasive, cela signifie qu’elle se répand facilement, mais aussi qu’elle prend la place des espèces bien de chez nous, c’est très vilain. Vous pouvez donc la cueillir sans restriction, et sans remord aucun, non mais !

L’ail triquètre est facile à repérer au printemps, il forme des parterres de fleurs blanches. Vous en trouverez dans votre jardin (sinon, plantez-en !), sur les talus, on en a même vu pousser sur les dunes !

L'ail triquètre, une plante invasive
Griffes de sorcière et ail triquètre, deux plantes invasives sur les dunes de Lesconil

Comment reconnaître l’ail triquètre

Comment reconnaître l'ail triquètre

C’est facile : les feuilles, comme les tiges de fleurs, ont une section triangulaire, d’où le nom. 

Cette particularité, associée au parfum d’ail qui s’en dégage, fait qu’on ne peut pas se tromper. 

Comment consommer l’ail triquètre

Les feuilles 

Les feuilles s’utilisent comme la ciboulette : ciselées sur des salades, des pâtes, du riz, dans des omelettes, des poêlées… Bref, on peut vraiment en mettre partout, l’ail triquètre relève les plats d’une saveur d’ail plutôt douce et fraîche. Comme la ciboulette, avec l’avantage d’être plus grand, plus résistant à la chaleur et donc plus présent. 

Comme on en dispose en quantité, on peut aussi en faire un pesto, voire les mettre dans la soupe. 

Ne négligez pas les tiges des fleurs : elles sont plus charnues que les feuilles et leur saveur est plus sucrée.

Les boutons de fleurs

On les remarque à peine au bout de leurs tiges. Les boutons d’ail triquètre sont longs et pointus. Il s’ouvrent très vite, ce qui fait qu’on n’en trouve pas beaucoup.

Boutons d'ail triquètre

Saupoudrés de fleur de sel et arrosés d’un peu d’huile d’olive, ils peuvent être servis à l’apéro.

Les fleurs

Elles sont si belles sur une assiette, ces petites fleurs blanches en trompette !  Vous pouvez les utiliser en déco partout, sur une salade, une grillade, une sauce… Elles apportent un petit parfum d’ail, discret et subtil. 

Les bulbes

Bulbes d'ail triquètre

Les bulbes d’ail triquètre, ce n’est pas très rentable : ils sont tout petits, pas faciles à déterrer, un peu emberlificotés dans les racines. Mais si vous vous décidez à arracher les touffes de votre jardin pour freiner l’invasion, profitez-en pour les récupérer. Poêlés, ils offrent un croquant et une saveur très agréables. 

>> Voir aussi notre recette de röstis à l’ail triquètre

Partager


>> D'autres recettes avec ces ingrédients :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *