Breizh chili con dinde

Un plat international comme on les aime ! Inspirés par le chili con carne, nous avons remplacé le bœuf par de la dinde (la Bretagne est une grande productrice de cette volaille), et nous y avons ajouté des légumes bien de chez nous…

Le filet de dinde est une viande intéressante, riche en protéine et pauvre en lipide, elle contient de nombreux oligo-éléments et minéraux, notamment sélénium et fer (source Cidef). En plus, elle est plutôt économique et facile à préparer. Seule précaution : ne pas trop la cuire, car la chair de dinde sèche vite.

Découper un filet de dinde

Cette recette où la dinde, coupée en petits morceaux, cuit en douceur dans la sauce permet d’obtenir une chair tendre et savoureuse.

Le piment va bien avec les haricots rouges, utilisez au choix du piment frais, en poudre ou de la pâte de piment, et dosez selon vos goûts.

Print Recipe
Breizh chili con dinde
Temps de Préparation 15 min
Temps de Cuisson 20 min
Portions
4 personnes
Ingrédients
  • 500 g filets de dinde
  • 1 boîte 500 g haricots rouges
  • Quelques fleurettes de chou-fleur
  • 1 boîte 250 g pulpe de tomate
  • 2 oignons de Roscoff
  • 3 gousses d'ail
  • 1 noix de beurre
  • piment
Temps de Préparation 15 min
Temps de Cuisson 20 min
Portions
4 personnes
Ingrédients
  • 500 g filets de dinde
  • 1 boîte 500 g haricots rouges
  • Quelques fleurettes de chou-fleur
  • 1 boîte 250 g pulpe de tomate
  • 2 oignons de Roscoff
  • 3 gousses d'ail
  • 1 noix de beurre
  • piment
Instructions
  1. Préparez les haricots rouges : ouvrez la boîte, videz le jus, rincez bien, égouttez.
  2. Pelez et émincez les oignons et l'ail, faites-les revenir dans un peu de beurre.
  3. Ajoutez les fleurettes de chou-fleur, couvrez et laissez 5 min cuire à feu doux.
  4. Ajoutez la tomate et les haricots rouges, faites chauffer.
  5. Ajoutez le piment à votre goût.
  6. Coupez les filets de dinde en dés. Ajoutez-les aux haricots et laissez cuire à feu très doux une dizaine de minutes.
  7. Servez bien chaud. Vous pouvez parsemer d’un peu de sarrasin grillé (voir comment faire dans notre page consacrée au sarrasin)

Lotte à la vanille et au lait de coco

La lotte est un poisson qui qui accepte bien la sauce. La lotte à l’américaine est un grand classique, mais aujourd’hui nous allons plutôt vous proposer exotique : la recette de la lotte à la vanille.

Les ingrédients de la lotte à la vanille

C’est une belle rencontre, la vanille et la lotte. Trois conditions pour réussir votre plat : lier les saveurs avec du lait de coco, ne pas lésiner sur la vanille, et surtout, surtout ne pas trop cuire la lotte.

Pour le reste, c’est très simple : un peu d’oignon pour relever, un peu de carottes pour colorer, et du riz en accompagnement.

Print Recipe
Lotte à la vanille et au lait de coco
Temps de Préparation 15 min
Temps de Cuisson 30 min
Portions
4 personnes
Ingrédients
  • 650 g lotte
  • 1 oignon
  • 1 carotte
  • 400 ml lait de coco
  • 2 gousses de vanille
  • 1 cuillère à soupe huile
Temps de Préparation 15 min
Temps de Cuisson 30 min
Portions
4 personnes
Ingrédients
  • 650 g lotte
  • 1 oignon
  • 1 carotte
  • 400 ml lait de coco
  • 2 gousses de vanille
  • 1 cuillère à soupe huile
Instructions
  1. Épluchez et coupez les légumes, faites-les revenir dans un peu d'huile.
  2. Ajoutez le lait de coco et les gousses de vanille fendues et grattées.
  3. Faites cuire à feu doux jusqu'à épaississement du lait de coco et cuisson des légumes (20 min environ).
  4. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement, enlevez les gousses de vanille.
  5. Posez les médaillons de lotte sur la sauce, couvrez, cuisez à feu très doux 5 min.
  6. Retournez délicatement les morceaux de lotte et cuisez encore 3 min à couvert.
    Lotte à la vanille pas-à-pas
  7. Goûtez la lotte pour vous assurer de la cuisson. Poursuivez si nécessaire, avec précautions : la lotte trop cuite, ça arrive vite.
  8. Servez avec du riz blanc.

Échine de porc au caramel

L’échine de porc est un bon morceau pour cette recette :

  • cette viande est moelleuse, légèrement persillée et goûteuse
  • découpée en côtes, elle permet de faire rapidement les petites bouchées nécessaires à cette recette.
Print Recipe
Échine de porc au caramel
Temps de Préparation 30 min
Temps de Cuisson 1 heure
Temps d'Attente 30 min
Portions
4
Ingrédients
  • 4 échines de porc
  • 2 oignons de Roscoff
  • ail en poudre, sel, poivre
Marinade
  • 1 échalote
  • 30 g gingembre confit ou en saumure
  • 2 cuillère à soupe sauce soja ou teriyaki
  • 1 cuillère à soupe huile
Caramel
  • 4 cuillères à soupe sucre en poudre
  • 2 cuillères à soupe eau
Temps de Préparation 30 min
Temps de Cuisson 1 heure
Temps d'Attente 30 min
Portions
4
Ingrédients
  • 4 échines de porc
  • 2 oignons de Roscoff
  • ail en poudre, sel, poivre
Marinade
  • 1 échalote
  • 30 g gingembre confit ou en saumure
  • 2 cuillère à soupe sauce soja ou teriyaki
  • 1 cuillère à soupe huile
Caramel
  • 4 cuillères à soupe sucre en poudre
  • 2 cuillères à soupe eau
Instructions
La marinade
  1. Découpez la viande en petites bouchées.
  2. Hachez finement l’échalote.
  3. Mélangez le gingembre, l’échalote, la sauce soja, l’huile, puis ajoutez la viande.
  4. Remuez bien et laissez mariner 30 minutes au frais (remuez de temps en temps).
Préparation du caramel
  1. Versez le sucre et l'eau dans une casserole.
  2. Mettez sur le feu, ne remuez pas trop (un léger mouvement de la casserole suffira).
  3. Surveillez bien, coupez le feu au stade 3.
  4. Attention, le stade 4 est trop tard, votre caramel durcira, vous pourrez alors essayer de le rattraper en ajoutant de l’eau et en chauffant à nouveau.
Cuisson
  1. Égouttez la viande (conservez la marinade), faites-la revenir doucement au wok ou en cocotte.
  2. Ajoutez les oignons de Roscoff coupés en tranches, cuisez quelques minutes en remuant.
  3. Versez le caramel sur le porc, remuez, puis ajoutez la marinade, continuez la cuisson pendant 45 minutes.
  4. Ajoutez les cébettes quelques minutes avant la fin de la cuisson.

Servez sur un riz blanc : le contraste de couleur est très appétissant !

Poulet mariné sauce yakitori et riz cantonnais vite fait

Le blanc de poulet gagne toujours à être mariné, cela le rend tendre et fondant. Expérience avec la fameuse sauce japonaise yakitori.

Alors bon, clarifions les choses : les yakitori sont des brochettes de poulet japonaises. La sauce yakitori que l’on trouve assez facilement en magasin est donc une « sauce pour yakitori ». Elle est composée de soja et de mirin (une sorte de saké). Bref, c’est une sauce bien parfumée et bien enveloppante qui convient bien au poulet.

Nous allons accompagner notre poulet d’inspiration japonaise par un riz cantonais vite fait, oui, bon, un riz avec des légumes, quoi, on dit « cantonais » pour ajouter une inspiration chinoise.

Japonais, chinois, qu’y a-t-il de breton, dans tout ça ? Le poulet, pardi ! la Bretagne est la première région avicole française, voyez notre page sur le poulet pour davantage d’informations.

Mais passons à l’action.

La recette

Print Recipe
Poulet mariné sauce yakitori et riz cantonnais vite fait
Temps de Préparation 20 min
Temps de Cuisson 15 min
Temps d'Attente 30 min
Portions
4 personnes
Ingrédients
  • 4 blancs de poulet
  • 3 cuillères à soupe sauce yakitori
  • 2 échalotes traditionnelles
  • 1 carotte
  • Quelques légumes (au choix : carotte, concombre, petits pois, bouquets de chou-fleur ou brocoli, mini-épis de maïs…)
  • 3 tiges de ciboule (ou ciboulette)
  • 2 verres riz basmati ou thaï
Temps de Préparation 20 min
Temps de Cuisson 15 min
Temps d'Attente 30 min
Portions
4 personnes
Ingrédients
  • 4 blancs de poulet
  • 3 cuillères à soupe sauce yakitori
  • 2 échalotes traditionnelles
  • 1 carotte
  • Quelques légumes (au choix : carotte, concombre, petits pois, bouquets de chou-fleur ou brocoli, mini-épis de maïs…)
  • 3 tiges de ciboule (ou ciboulette)
  • 2 verres riz basmati ou thaï
Instructions
  1. Coupez les blancs de poulet en bouchées
  2. Dans un bol, versez 1 cuillère de sauce yakitori sur le poulet, ajoutez une échalote hachée, un peu de carotte.
    Marinade de poulet sauce yakitori
  3. Laissez mariner 30 minutes.
  4. Cuisez les poulet sur une poêle à feu très doux une dizaine de minutes. Retournez les morceaux et poursuivez la cuisson 5 minutes.
Le riz
  1. Pendant ce temps, cuisez le riz, en ajoutant à l'eau de cuisson les légumes de votre choix coupés en petits morceaux : carottes, échalotes, concombre, mini-épis de mais, ciboule…
    Légumes pour riz cantonais

Servez le poulet et le riz, arrosez le tout d’un filet de sauce yakitori et saupoudrez de grains de sarrasin grillé.

Faire des rouleaux de printemps, c’est l’aventure !

Les rouleaux de printemps, c’est vachement bon. C’est tendre, moelleux et croquant, c’est suave et parfumé, c’est l’Asie en tubes !

Alors voilà, on a décidé d’en faire à la maison.

Mais mais mais, ce n’est pas de la cuisine de l’Ouest, ça ?

Mais pourquoi pas ?

D’abord parce que si on va vers l’ouest et encore vers l’ouest, il paraît qu’on finit par arriver au Japon, où il n’y a pas de ni nems ni rouleaux de printemps, puis en Chine, où il n’y a toujours pas de nems ni de rouleaux de printemps, on tourne à gauche et on arrive au Vietnam, et là il y a des nems et des rouleaux de printemps.
Et plus sérieusement parce qu’on se dit que le rouleau de printemps, c’est un principe culinaire. On ne va pas se contenter de faire de pâles imitations de bi cuốn ou de goi cuốn, mais on va apprendre à les rouler, et après on va inventer nos versions à nous, avec plein de bonnes choses dedans.

Les ingrédients de nos rouleaux de printemps

Là, on apprend, on va prendre les ingrédients habituels, histoire de s’entraîner :

  • Des feuilles de riz, on a choisi des petites parce que les rouleaux de printemps qu’on trouve chez les traiteurs chinois sont énormes, mais nous on en voudrait de plus petits.
  • Du vermicelle de riz, version fine. On n’a trouvé que du vermicelle de soja, ça a très bien marché.
  • Des crevettes
  • De la salade verte
  • Des carottes râpées
  • Des champignons noirs
  • De la menthe

Les ingrédients des rouleaux de printemps

Alors voilà, première innovation : les crevettes, on les a décortiquées, puis on les a poêlées à l’huile d’olive avec une bonne rasade d’ail semoule.

On a goûté.

Qu’est-ce que c’est bon !

On a un moment envisagé de bien bien les goûter et de faire des rouleaux de printemps sans les crevettes, mais on a tenu bon.

Le reste, bon ben on le prépare comme c’est indiqué sur les différents paquets. Ah si, un truc important pour les vermicelles de riz ou de soja : après cuisson, il faut les égoutter et les passer sous l’eau froide. Ainsi, ils ne colleront pas.

Et comment on les roule, ces rouleaux de printemps ?

Voilà la minute cruciale.

Et quand je dis la minute, comptez plutôt une bonne heure.

Et faites une petite séance de relaxation avant.

Suivons le mode d’emploi : trempons les galettes de riz dans l’eau pour les ramollir.
Étalons une galette sur un torchon, essuyons l’excès d’humidité, puis posons-la sur une planche.

Déposons trois demi-crevettes, puis un peu de salade, de vermicelle, de carottes râpées, de champignons noir, parsemons de menthe ciselée.

Rabattons l’extrémité de la galette, plions les côtés, oups, ça colle un peu, ça fait des plis, ah non, finalement ça colle beaucoup, aïe aïe aïe ça se déchire, vite vite, on plie, on roule. On obtient n’importe quoi.

Diagnostic : les galettes sont trop petites, on n’a pas assez d’épaisseur au final. Allez, on essaie de rattraper le coup, on roule une deuxième galette par-dessus.
On tâche de pérenniser ce résultat en emballant le tout dans une feuille de plastique. Vous savez, ce plastique culinaire, très fin, un peu élastique, qui colle partout quand il ne faut pas et qui ne colle plus quand il faut, ce plastique qui ne veut pas se couper mais qui se déchire quand on s’y attend le moins…

Ah ben oui, les rouleaux de printemps, ça demande des nerfs solides.

Bon, pas grave : c’était le premier, on va s’améliorer.

Réussir ou rater ses rouleaux de printemps
La preuve qu’on s’améliore : de gauche à droite, le premier essai, le troisième, et le quatrième (on frôle la perfection).

Et voici le secret pour réussir ses rouleaux de printemps

Et oui, vraiment, on s’améliore. Après quatre tentatives, on y arrive à peu près bien, avec une seule feuille de riz, c’est quand même plus élégant.

Réussir ses rouleaux de printemps en 4 étapes

Le secret, c’est la phase de pliage latéral (phase 3) : il faut bien rabattre les côtés, bien coller. C’est là qu’il faut prendre son temps.

Ensuite, on roule le côté qui contient la farce, ça se passe entre la photo 3 et la photo 4. C’est un peu délicat : ça n’a aucune allure, il se forme un rouleau qui a l’air tout plat. Rien de grave, il reste la dernière partie de la galette : on roule, on tasse un peu, on resserre, on reforme le cylindre,  on applique l’extrémité de la galette, ça tient le coup, et on arrive assez facilement à un résultat correct. Même pas besoin de feuille de plastique.

Laissez reposer au frigo une bonne heure, puis servez vos rouleaux de printemps avec une sauce toute prête ou un mélange sauce soja-vinaigre de riz.