Brochettes de bœuf tendres : essayez le paleron !

Brochettes de bœuf très tendres

Pour bien réussir les brochettes de bœuf, deux éléments sont importants : la cuisson et le choix du morceau.

Pour le choix du morceau, on s’en est remis à Ambroise, notre boucher préféré (facebook.com/boucherieQuemener)… « Il nous faudrait du bœuf pour faire des brochettes pour huit personnes« . Il nous a regardé, une seconde de réflexion, il a dit “Je vais vous chercher quelque chose« , il s’est éclipsé dans son frigo, est revenu avec une belle pièce : “Un paleron, tendre comme le filet, avec le goût du rumstek ! Vous m’en direz des nouvelles ! 1,375 kilo, vous voulez que je complète avec autre chose ? Nous, on compte 200 g par personne…” Mmmh, rapide évaluation, 170 g, ça va le faire, on prend toujours trop, de toutes façons.

Le paleron, viande à grillades ?

Alors, le paleron, on vous en a déjà parlé, on vous avait proposé une recette de paleron mijoté à la bière. Mijoté ? On ne va pas les mijoter, nos brochettes, on veut plutôt de la viande saisie, bien saignante à l’intérieur, non ? Eh bien oui, le paleron a cette particularité, on peut tout aussi en faire des daubes que des steaks.
Mais il ne se travaille pas de la même façon. Si on le mijote, on garde tout, y compris le « nerf » central, une lame de tissu conjonctif, qui apporte de la saveur et devient gélatineux lors d’une longue cuisson.
Pour faire des steaks ou des grillades, il faut le préparer, ce paleron. Le boucher le sépare alors en deux, enlève cette lame, puis ôte soigneusement les nerfs que l’on trouve en surface.
Si vous voulez en savoir plus ou préparer votre apprentissage de boucherie, regardez cette vidéo de Fifi le Cévenol, elle vaut son pesant de moutarde.

La marinade

Attention, les brochettes de bœuf ne doivent pas dégouliner de marinade ! La viande doit être saisie, la cuisson très courte, car la forte chaleur du barbecue pénètre vite au cœur de la viande. Si la viande est trop humidifiée par une marinade abondante, elle n’aura pas le temps de griller en surface, vous aurez une viande bouillie !
Nous avons donc fait une simple petite marinade à l’huile d’olive, complétée d’un peu d’oignons frits.

Les autres éléments des brochettes

On peut faire des brochettes pur bœuf ou composer avec quelques légumes, voyez notre article sur les légumes au barbecue. Il faut savoir que les légumes, dans le cas des brochettes de bœuf, n’auront pas le temps de cuire ; ils prendront juste un goût de grillé en surface et seront chauds, mais ils resteront très croquants. Nous avons choisi des champignons et des lamelles de poivrons.

La recette

Brochettes de bœuf très tendres
Imprimer

Brochettes de bœuf tendres

Type de plat Plat principal
Keyword Barbecue
Préparation 20 minutes
Cuisson 5 minutes
Marinade 1 heure
Portions 8
Cost 4 €

Équipement

  • barbecue

Ingrédients

  • 1,4 kg paleron de bœuf préparé pour grillade
  • 8 champignons de Paris
  • 1 poivron rouge
  • 30 g oignons frits facultatif
  • huile d’olive

Instructions

  • Coupez le palerons en cubes de 4 cm environ.
    Couper le paleron pour les brochettes
  • Hachez l’oignon frit.
    Hacher les oignons frits
  • Mettez la viande et les oignons frits dans un saladier, arrosez d’huile d’olive, mélangez.
    Faire mariner le bœuf pour les brochettes
  • Laissez mariner une heure au frais.
  • Lavez et séchez les champignons, enduisez-les d’huile d’olive.
  • Coupez les poivrons en lamelles assez larges.
  • Montez les brochettes en alternant la viande et les légumes.
  • Déposez-les sur le barbecue bien chaud, cuisez une minute de chaque côté. Attention, il faut aller vite : quand vous aurez déposé la dernière brochette, il sera temps de retourner la première !
    La cuisson des brochettes de bœuf tendres
  • Servez tout de suite et dégustez !

Et alors, c’est bon, les brochettes de paleron ? Eh bien, tout le monde a apprécié, la viande est exceptionnellement tendre et bien goûteuse, on recommencera !

Partager


>> D'autres recettes avec ces ingrédients :

Une réflexion sur « Brochettes de bœuf tendres : essayez le paleron ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating