*

Recherche Abonnement newsletter

L’ornithogale, une asperge des bois

Photo de référence

C’est l’ornithogale des Pyrénées qui est comestible, on l’appelle asperge des bois. Attention, sa récolte est réglementée dans certaines régions.

Notons qu’on peut la cultiver : on plante des bulbes ou on sème des graines (on en trouve chez Baumaux), la propagation est lente, il faut être patient,  mais la culture est paraît-il facile. 

On en trouve aussi parfois sur les étals des marchands de légumes. On peut en profiter, l’ornithogale se tient plutôt bien après cueillette. Une fois arrivé à la maison, faites comme pour un bouquet de fleurs : coupez l’extrémité des tiges et mettez-les dans un vase. Si elle vous semblent un peu fanées, immergez-les entièrement dans un saladier d’eau pendant 20 minutes, elles retrouveront du pimpant (ça marche aussi pour les roses, dans la baignoire, du coup).

Préparer l'ornithogale

La cuisson des ornithogales

Elles sont très agréables lorsqu’elles sont un peu croquantes. la cuisson devra donc être courte.
Avant toute chose, lavez-les bien dans plusieurs eaux.

La cuisson à l’eau

La cuisson d el'ornithogale à l'eau

Plongez-les juste deux minutes dans l’eau bouillante salée (au moins 1 minute à 100°C pour éliminer le risque de maladie du renard, on ne sait jamais).
Égouttez, puis refroidissez rapidement, sous le robinet ou dans un saladier d’eau froide pour stopper la cuisson.

La cuisson à la poêle

La cuisson d el'ornithogale à la poêle

Dans un peu de beurre, avec de la fleur de sel, c’est cuit en quelques minutes. Vous pouvez poser un couvercle pour concentrer la chaleur.

Le goût des ornithogales

Le grand intérêt des ornithogales, c’est la déco : elle font comme une gerbe de blé vert sur l’assiette. Mais c’est aussi très agréable à manger : elles ont un goût de petit pois cru, très tendre.
Les ornithogales sont donc parfaites pour accompagner un poisson, mais aussi pour donner un peu d’allure à un simple œuf au plat.

L'ornithogale, une jolie garniture

Un commentaire à propos de “L’ornithogale, une asperge des bois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *