Comment cuisiner le chou atlas ?

Le chou atlas

Il est facile à reconnaître : c’est un chou vert clair, d’assez petite taille, et surtout très plat.

Il faut absolument l’essayer : il est méconnu, et c’est dommage car il est très bon, tout doux, vraiment excellent cru et très intéressant en cuisson.

La variété nous vient paraît-il du Japon, mais on le cultive maintenant en France, on peut d’onc l’acheter en local.

Comment préparer le chou atlas

Lorsqu’on le coupe en deux, on voit des feuilles très serrées, quelques grosses nervures, et un trognon assez imposant. Le tout est tendre et se coupe très facilement.

Vous pouvez le couper en rubans ou en lanières fines pour vos utilisations en cru ou en cuit.

Couper finement le chou atlas

Il se conserve assez bien au frigo, même coupé. Vous pouvez donc en avoir toujours un peu en réserve pour accompagner vos différents plats. C’est un légume plutôt facile au quotidien !

Le chou atlas cru

Goûtez-le tel quel : il est tendre, un peu sucré.

Salade de chou atlas
Une crudité facile tout l’hiver

C’est l’idéal pour une salade de chou vite faite : inutile de le faire dégorger ou de le laisser macérer dans la sauce comme le chou blanc ou le cou rouge, inutile de le blanchir comme le chou vert. Un peu de vinaigrette ou de sauce au yaourt, hop, c’est prêt !

Il sera également très agréable dans une salade composée où il apportera fraîcheur et croquant.

Le chou atlas cuit

Poêlée de chou atlas
Une poêlée de chou atlas

Il est très souple : très bon aussi bien mi-cuit que mijoté. On peut en faire une poêlée, servie en accompagnement, on peut en mettre quelques lamelles parmi d’autres légumes dans un wok, un tajine… Il peut remplacer la salade iceberg dans cette recette pour cuire un poisson.

Une saucisse au chou vite faite en mijotant un peu plus longuement le chou atlas (20 minutes tout au plus).
Partager


>> D'autres recettes avec ces ingrédients :

4 réflexions sur « Comment cuisiner le chou atlas ? »

  1. Bonjour
    Le chou cabus blanc à pomme aplatie est originaire d’Allemagne ou des pays-bas. variété  » Holsteiner platter » . les japonais ont commencer à les cultiver fin 18 ème début 19 ème .il y a plusieurs cultivars , mais qui sont F1 donc non reproductibles.on en cultive en France et en Espagne.vendus sous l’appellation « choudou ». Atlas F1est rond parfois aplati.

  2. Bonjour
    Il y a quelques années, on trouvait un chou chez L…l, sous le nom de Choudou, mais il a très vite disparu des rayons… Je pense que c’est le même car les caractéristiques sont identiques. C’est peut-être le chou Atlas d’aujourd’hui.
    J’aimerais beaucoup le retrouver, il n’était pas très gros, et je le mangeais autant cru que cuit, très agréable.
    Cela me fait penser à l’aventure de la laitue Iceberg, il y a quelques années aussi : elle était énorme, très ferme et lourde comme un chou. Puis elle a disparu. Aujourd’hui elle est de nouveau dans les étals, mais molle et légère (faudrait pas que vous en ayez trop pour votre argent !…)
    Merci pour vos articles
    Nico

    1. Bonjour, merci de ces infos, je ne connaissais pas ce choudou. Aujourd’hui, on trouve le chou atlas chez Grand Frais, je n’es ai jamais vu que là. Quant à l’iceberg, on en cultive beaucoup en Espagne, tout l’hiver je pense, et en Bretagne en été-automne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *