Les gigolettes de lapin

Gigolettes de lapin prêtes pour la cuisosn au four

Vous aves vu une barquette de gigolettes de lapin, vous vous êtes dit “Tiens, ça fait longtemps qu’on n’a pas mangé de lapin !”, vous l’avez achetée, et bon, maintenant, comment ça se prépare, les gigolettes de lapin ?

Les gigolettes, c’est comme des cuisses avec un petit morceau de viande en plus : un bout d’épaule et de côtes désossées. Ça n’est pas bête, car la cuisse de lapin est petite, insuffisante pour une part. En revanche, une gigolette par personne, ça le fait, et ça reste très simple à cuisiner.

Gigolettes de lapin
Les gigolettes de lapin

Les gigolettes à la poêle ou à la sauteuse ?

À la poêle, c’est une fausse bonne idée, il n’est pas facile de maîtriser la cuisson. Pourquoi ? Parce que la forme de la gigolette ne permet pas que toute la viande soit en contact avec la surface de la poêle.

Nous allons donc plutôt la cuire en sauteuse, en sauce, mais rassurez-vous c’est vite fait, vous pouvez même les faire dans une grande poêle, ce n’est pas une question de récipient mais de cuisson.

Il faut d’abord faire dorer les gigolettes dans du beurre ou de l’huile, puis ajouter un liquide, couvrir et laisser cuire à feu doux pendant 30 minutes à une heure.

Vous pouvez vous inspirer de notre recette de cuisses de lapin à la bière, qui marche aussi très bien pour des gigolettes.

Les gigolettes au barbecue

À la différence de la poêle, le barbecue assure une cuisson uniforme. C’est donc faisable, et même très bon si vous faites mariner vos gigolettes avant cuisson. Environ 10 minutes de cuisson de chaque côté, en surveillant, il ne faut pas que ça brûle !

Recette de gigolettes au barbecue
Les gigolettes au barbecue

>> Voyez notre recette de gigolettes au barbecue marinées à la moutarde

Les gigolettes au four

La cuisson est assez délicate, car le lapin se dessèche facilement. Mais quand c’est réussit, c’est très bon !

Gigoelttes de lapin au four
Gigolettes de lapin au foour

Pour les réussir, enduisez-les bien d’huile, aoutez des herbes, entourez de tomates pour garder une certaine humidité (ça fera un superbe accompagnement), cuisez 40 minutes à 200°C en arrosant d’huile et en les retournant de temps en temps. Vous obtiendrez des gigolettes légèrement caramélisées et tendres à l’intérieur.

Au four, en papillotes

Si vous voulez prendre moins de risques, cuisez vos gigolettes au four, enveloppées dans des papillotes d’aluminium ou de papier cuisson. Elles ne seront pas dorées, mais elles prendront la saveur des herbes que vous ajouterez généreusement. Faites-les donc à basse température, 1h15 à 170°C. C’est long, mais c’est sans surveillance.

Comment assaisonner les gigolettes ?

  • La moutarde relève très bien le lapin. Quelle qu soit la cuisson, vous pouvez badigeonner vos gigolettes de moutarde, et même les laisser mariner ainsi une heure au frigo avant de les cuire.
  • Le citron accompagne également très bien le lapin. Vous pouvez ajouter des tranches de citron à votre lapin cuit en cocotte, au four ou en papillotes.
  • Les herbes : jouez la carte garrigue avec, au choix, le thym, le serpolet, le romarin, la sariette…

Quel accompagnement pour les gigolettes de lapin ?

Sortons un peu des traditionnelles carottes et voyons ce qui peut mettre en valeur la saveur du lapin sans la dominer.

  • Des champignons : de Paris ou pleurote, mais aussi les champignons moins courants comme l’eryngii  ou le shimegi. Le shii také, en revanche, a un goût trop puissant pour le lapin.
  • Des légumes : carottes, donc, mais plutôt jaunes ou blanches pour changer ; des navets nouveaux au printemps ; du céleri-rave en hiver ; du panais ;
  • Du riz ou des tagliatelles pour un lapin en sauce.
Partager


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *