Les étrilles, ça se mange ?

Les étrilles, un délice

La marée du siècle, voilà un événement à la hauteur pour commencer ce blog.

Nous sommes donc allés à la pêche à pied. C’est bien là, au plus profond de l’estran, qu’on peut trouver les meilleurs produits bretons, non ?

Étrille vivante
Étrille vivante

Nous avons trouvé quelques étrilles. En soulevant des millions de cailloux.

Alors l’étrille, il paraît que c’est le meilleur des crabes. « On les dépiaute à l’apéro, c’est très fin » nous avait-on dit. Bon, on va voir.

La cuisson des étrilles

Comment ça se cuit, les étrilles ?

Nopus avons cherché sur internet : « On les met dans l’eau froide, et on attend l’ébullition ». Oui, mais bon, nous, on n’est pas trop pour la souffrance animale, même si les animaux en question sont des crabes féroces.

Étrille cuite
Étrille cuite

« À l’eau bouillante, 20 minutes exactement ». 20 minutes ? Ça nous paraît énorme, pour des crustacés à chair si fine. « 7-8 minutes » conseille un autre site. On lui a fait confiance, 8 minutes c’était parfait.

La dégustation des étrilles

Et on les a goûtés, on a dépiauté, cassé, sucé, crachoté  :

Lui : Je commence par une patte. Eh ben, il y a un peu de chair, quand même… Ah ouais, c’est bon, dis-donc. Super-bon, même. Qu’est-ce qu’on va dire ? C’est parfumé ? Un peu sucré ? Bof… Mais c’est sûr, il y a un petit truc en plus.

Étrille ouverte

Elle : Oui oui, c’est tout à fait ça ! Et puis le cœur, c’est bon aussi, même si ça n’est pas facile à décortiquer… Ah, ça y est, au bout de la deuxième, j’ai trouvé le truc pour enlever la carapace. Tu es toujours au premier, toi ?

Lui : Ouais, je fignole. Les pattes, c’est fastoche, on les craque facilement avec les dents. Allez, j’entame ma deuxième. Comment tu fais, pour la carapace ?

Manger une étrille

Elle : Ah, quand même, faut être breton pour manger ça !

Lui : Tiens, celle-ci est grainée, je vais goûter les œufs… Ah, non, ben non, c’est pas bon.

Elle : Bon, ben, en conclusion, on s’est régalé, et si on calcule en poids ce qu’on a mangé, eh ben c’est pas énorme.

Les étrilles, si vous n’avez pas la chance de pouvoir en pêcher, vous pouvez en trouver (mais c’est plutôt rare) chez le poissonnier. Et même de très belles, pêchées au casier, bien plus grandes que les nôtres.

De couleur grise, on les reconnaît à leurs dernières pattes aplaties comme des lames de faucille.

Cuites, elles deviennent rouge-orangé.

8 mn à l’eau bouillante salée.

Pas de bouquet garni, c’est meilleur nature.

Pour bien profiter des étrilles, nous vous suggérons aussi :

Riz à l'eau de cuisson d'étrillesDe ne surtout pas jeter l’eau de cuisson de vos étrilles ! Contrairement à celle des autres crabes, elle est excellente et très parfumée. Vous pourrez vous en servir pour cuire ce riz, par exemple.


Si vous n’avez pêché que deux ou trois étrilles, préparez cette petite soupe, c’est un délice !


Attraper l'étrille 3Et pour les pêcher, on vous donne quelques tuyaux dans notre article “Comment pêcher les étrilles »


Partager


>> D'autres recettes avec ces ingrédients :

4 réflexions sur « Les étrilles, ça se mange ? »

  1. je suis breton et je t’assure que les étrilles on en trouve tous les jours chez nous, poissonnier ou grandes surfaces !!
    Elles sont excellentes en tout cas, avec 1 cuisson avec bouquet garnis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *