Panna cotta aux prunes rouges

Recette de panna cotta à la prune rouge

Je cherchais, début octobre, un fruit sympa pour compléter une panna cotta, quelque chose d’un peu original. De la pêche ? La saison est finie. De la mangue ? Importée d’un peu loin à mon goût. Tiens, des prunes…

Il y avait, dans mon magasin, de jolies prunes rouges un peu fermes, et juste à côté des quetsches, juste à côté trop mûres. J’ai pris les prunes rouges !

C’est quoi, ces « prunes rouges » ?

La prune rouge

« Prunes rouges », c’est un peu imprécis, non ? J’ai fait quelques recherches sur internet, pas facile sur un sujet pareil. Mes conclusions, c’est qu’il s’agit :

  • Peut-être de la variété oblinaya, bien qu’elle soit récoltée plutôt en juillet-août. Un fond de stock, ou une récolte tardive ? 
  • À moins qu’il ne s’agisse de grenadine, une variété assez récente, qui se récolte jusqu’en octobre. 

Malheureusement, l’affichage de la variété ne semble pas obligatoire en matière de prunes. 

Rectificatif : vérification faite quelques jours plus tard, la variété était bien affichée, il s’agit de september yummy, que l’on retrouvait dans plusieurs magasin en cette première quinzaine d’octobre.

Crues : pas terribles. Cuites : inattendues

De retour à la maison, je me suis empressé d’y goûter : elles étaient croquantes — un peu trop, pas assez mûres —, elles offraient un goût de prune assez léger, une certaine âpreté et une petite acidité. 

Pas l’idéal pour mon projet de panna cotta, mais bon, mon intention était de les cuire, je pouvais y ajouter du sucre, des épices, bref, ça pouvait constituer une bonne base. 

À la cuisson, toute simple — une casserole, un fond d’eau —, cette prune rouge a révélé des saveurs inattendues : une délicieuse acidité, qui convient bien pour jouer avec la douceur de la panna cotta, et des arômes de cerise griotte qui allaient dérouter mes convives… Oui, j’adore quand mes invités n’arrivent pas à deviner ce qu’ils mangent. 

Du coup, je n’ai rien ajouté à ces prunes, rien qu’un peu de poivre pour accentuer encore un peu le mystère. 

La recette

Recette de panna cotta à la prune rouge
Imprimer

Panna cotta aux prunes rouges

Type de plat Dessert
Préparation 20 minutes
Cuisson 15 minutes
Prise de la panna cotta 12 heures
Portions 4 verrines

Ingrédients

  • 4 verrines
  • 250 g mascarpone
  • 200 ml lait
  • 40 g sucre en poudre
  • 1,5 feuille de gélatine alimentaire
  • 350 g prunes rouges
  • poivre

Instructions

La panna cotta, très classique :

  • Faites chauffer le lait à feu doux.
  • Ajoutez le sucre, mélangez bien.
  • Ajoutez la mascarpone, mélangez bien. Attention, il s’agit juste de faire fondre la mascarpone, ne faites surtout pas bouillir !
  • Faites tremper les feuilles de gélatine dans un peu d’eau froide. Essorez les entre les doigts, puis ajoutez-les à votre préparation. Mélanges bien.
  • Versez la préparation dans les verrines, laissez refroidir et mettez-les au frigo pour 12 heures au moins.

Les prunes

  • Dénoyautez les prunes, coupez-les en morceaux.
  • Faites-les cuire dans une petite casserole avec un fond d’eau.
  • Couvrez et remuez régulièrement. La cuisson prend une dizaine de minutes. Il doit rester des morceaux, c’est meilleur.
    Cuisson des prunes rouges
  • Poivrez. Laissez refroidir.

Le montage

  • Très simple : ajoutez une couche de compote de prune dans vos verrines, et servez.
Partager


>> D'autres recettes avec ces ingrédients :

Une réflexion sur « Panna cotta aux prunes rouges »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating