L’idée de la semaine
Frites de butternut

Un steak et des frites de butternut, mmmh

La butternut est une courge pleine de ressources. Elle convient bien pour faire d’excellentes frites au four.

Alors bon, ça n’est pas des patates, ça reste de la courge, et parler de frites de butternut, c’est un peu tricher, il faut bien l’avouer. On n’aura jamais le vrai croustillant des vraies frites. Mais elles font le job, notamment auprès des enfants.

Voici quelques conseils pour bien réussir vos frites de butternut.

Peler la butternut

Comme presque toutes les courges, la butternut est difficile à peler. Voici l’astuce pour y parvenir : à l’aide d’un grand couteau bien rigide, coupez tout d’abord votre butternut en deux. Ça demande un peu de persévérance, la bête est coriace. Voilà, le plus dur est fait. Posez ensuite une moitié de butternut sur la face coupée, ça va mieux, c’est plus stable.

Comment peler une butternut

Coupez alors des tranches de l’épaisseur de vos frites, 1 cm environ. Et voilà ! Il ne vous reste plus qu’à peler ces tranches, au couteau ou à l’économe, et là, c’est vraiment facile.

La quantité

Alors, on le répète : en vrai, c’est pas des frites ! Vos garnements ne vont pas en manger des quantités. C’est très bon, c’est même bien meilleur que les patates. Mais vos convives ne sont pas habitués à ces saveurs, il faut donc y aller doucement. Servez-en plutôt peu, histoire de goûter. Si vous avez peur que les laisser sur leur faim, eh bien, ajoutez-y quelques vraies frites, ça donnera l’occasion d’une dégustation comparative, rien de tel pour éduquer le palais !

Huiler les frites

C’est l’opération essentielle : les frites de butternut doivent être vraiment bien huilées, ainsi la cuisson au four donnera d’excellents résultats.

La méthode la plus clean : mettez les frites dans un sac plastique pour congélation, ajoutez l’huile, fermez et secouez-remuez le tout.

Mais bon, dans un saladier, on les masse avec les mains (propres) et c’est bien aussi. Nous, on préfère faire comme ça.

Les épices

Tout comme les frites de pommes de terre, la cuisson au four s’accommode bien d’herbes et épices. Choisissez ce que vous aimez, ou ce que vous avez sous la main : ail en poudre, thym, origan, paprika, curry.

Vous pouvez aussi essayer la Poudre Trésor oublié d’Olivier Roellinger, elle se compose de poivre de Sichuan, d’algues, de sésame, et a été élaborée pour les pommes de terre. Elle devrait bien convenir à ces frites de butternut. (Cuisine à l’Ouest n’est pas sponsorisée, hein, c’est juste qu’on aime bien cette épice).

La cuisson

Pour s’approcher de l’effet frites, étalez-les bien, sans superposition. Si vous avez deux plaques, n’hésitez pas à les utiliser.

Les frites de butternut dorent au four

Nous ne vous conseillons pas de retourner les frites en cours de cuisson, elles sont un peu fragiles, ça pourrait tourner au carnage…

La recette

Print Recipe
Frites de butternut
Les astuces pour réussir les frites de butternut au four
Temps de Préparation 20 min
Temps de Cuisson 15 min
Portions
4 personnes
Ingrédients
  • 1 courge butternut une moyenne suffira pour ' personnes
  • 2 cuillères à soupe huile d'arrachide, tournesol ou colza
  • Ail, herbes et épices de votre choix
  • Fleur de sel
Temps de Préparation 20 min
Temps de Cuisson 15 min
Portions
4 personnes
Ingrédients
  • 1 courge butternut une moyenne suffira pour ' personnes
  • 2 cuillères à soupe huile d'arrachide, tournesol ou colza
  • Ail, herbes et épices de votre choix
  • Fleur de sel
Instructions
  1. Pelez et coupez la butternut en frites plutôt grosses.
  2. Enduisez d'huile, massez amoureusement pour que l'huile pénètre légèrement la chair.
  3. Ajoutez vos épices.
  4. Étalez sur la ou les plaques recouvertes de papier cuisson. Saupoudrez de fleur de sel.
  5. Mettez au four préalablement chauffé à 210°C pour une quinzaine de minutes. Vérifiez la cuisson intérieure à l'aide de la pointe d'un couteau. Mettez un petit coup de grill pour finir, afin d'augmenter le croustillant.
Partager


>> D'autres recettes avec ces ingrédients :

4 réflexions sur « L’idée de la semaine
Frites de butternut »

    1. Ah ah ah, grande question ! Existe-t-il des couleurs « gaies » ? Ou plutôt des associations de couleurs qui susciteraient gaîté ou tristesse ? C’est souvent source de conflit entre les graphistes et leurs clients. Ces derniers font des demandes contradictoires, genre à la fois « sobre » et « gai », « dynamique » et « distingué »… L’essentiel en matière de couleur et de graphisme en général, c’est de faire un choix. Le nôtre est de rester très neutre, de manière à mettre les produits et les recettes en avant. La douce butternut évoquée dans cet article n’aurait pas très belle allure si elle était entourée de rouge et de jaune très saturés qui clignotent, non ?
      Bon, ben le débat est ouvert, si quelqu’un veut donner son avis, c’est avec plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *