On a testé la courge de Nice

La courge de Nice

La courge longue de Nice, c’est un énorme machin, on se demande si ça va être mangeable, si on pourra en venir à bout. Bon, ben voilà, Cuisine à l’Ouest a testé pour vous.

La courge longue de Nice est une variété originaire du sud de la France, comme son nom l’indique. Elle aime le soleil mais pousse bien en Bretagne, semble-t-il, puisqu’on en trouve sur les marchés, cultivées par les maraîchers locaux.

Elle offre une chair orangée, avec assez peu de pépins, concentrés dans la partie renflée. La courge de Nice est donc un achat rentable, vous aurez de quoi nourrir toute la famille !

L'intérieur de la courge de Nice

On a commencé par la goûter crue : elle est croquante et agréable, elle offre une saveur assez présente qui rappelle le melon jaune en moins sucré. Intéressante à ajouter à une salade composée, en petites tranches ou râpée.

La courge de Nice en soupe

Nous l’avons essayée en soupe, ce n’est pas du genre qui tient au corps : la texture, semblable à celle du potiron, est un peu aqueuse, la soupe est bien liquide. N’hésitez donc pas, si vous préférez les soupes épaisses, à ajouter quelques pommes de terre. En soupe, on retrouve encore cette saveur de melon, agréable et légère.

La courge de Nice en poêlée

Deuxième test : une cuisson à la poêle, dans une poêle-wok, en réalité, à la fois poêle et casserole, très pratique pour les improvisations culinaires. Coupée en cubes, la courge de Nice réagit plutôt bien à la cuisson. Elle semble fondre en surface, mais finalement se tient bien. Nous avons bien épicé la chose, avec du curry et un soupçon de pâte de piment réunionnaise qui, en plus du piquant, apporte un parfum formidable. Un peu de lait de coco pour terminer la cuisson, c’était vraiment très agréable. La texture est surprenante, à la fois fondante, presque aqueuse, et tout de même croquante.

Conclusion : Si vous en trouvez, ça vaut le coup d’en prendre. La courge de Nice se conserve bien dans un endroit frais, à l’abri de la lumière.

La recette

Recette de courge de Nice
Imprimer

Poêlée pimentée de courge de Nice

Une recette pour essayer la courge longue de Nice
Préparation 20 min
Cuisson 30 min
Portions 4 personnes

Ingrédients

  • 1/2 courge leongue de Nice L'autre moitié vous servira à faire une soupe.
  • Un peu huile d'olive
  • 3 cuillères à soupe lait de coco
  • Curry en poudre
  • piment Pâte de piment, harissa ou huile pimentée.

Instructions

  • Pelez la courge de Nice et coupez-la en petits cubes.
  • Faites-la revenir dans l'huile d'olive.
  • Saupoudrez de curry et pimentez à votre goût.
  • Couvrez, laissez cuire à feu doux pendant une vingtaine de minutes, en remuant de temps en temps.
  • Ajoutez le lait de coco, laissez chauffer quelques instants.
  • Servez bien chaud.

Recette de courge de Nice

>> Pour découvrir d’autres courges, voyez notre article : comment choisir les variétés de courges

Partager


>> D'autres recettes avec ces ingrédients :

5 réflexions sur « On a testé la courge de Nice »

  1. Bonjour
    Enfin une présentation intéressante sur la courge longue de Nice,et il s’avère que enfin j’ai réussi à en faire pousser,mai un peu tardivement,donc elles sont grosses longues et encore vertes,dois je attendre qu’elles commencent a jaunir comme la photo pour les recolter, sommes debut octobre ,toute information sera la bienvenue
    Merci d’avance
    Cordialement
    (Graines issues de courges qui m’ont été données l’an passe,dont j’ai gardé les graines,la texture est très fine,d ‘un orange puissant et elles sont succulentes, four ,velouté, .)

    1. Malheureusement je n’ai pas d’infos sur la culture de la courge de Nice, je me contente d’en acheter… Mais c’est une courge qui se récolte bien mûre.

    2. Bonjour,
      réponse un peu tardive mais qui pourra être utile pour l’année prochaine. Tant qu’il n’y a pas de fortes gelées annoncées (supérieures à -1°) toutes les courges peuvent rester dehors sans problème, afin de les laisser mûrir le plus possible; La conservation n’en sera que meilleure surtout si vous pouvez les couper et les laisser sécher une semaine dehors par temps sec. Vous pouvez consommer la courge longue de Nice sans problème quel que soit son niveau de maturité. J’habite à 550m d’altitude et j’ai ramassé mes dernières courges début décembre cette année. Par contre je les surveille de près car la météo ne m’a pas permis de les laisser sécher dehors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating