_Le blog

Surimi poêlé, écrasé de pommes de terre au lait ribot

Poêlé, le surimi restitue ses saveurs de crabe.

C’est l’effet de la chaleur, mais aussi du côté poêlé au beurre qui magnifie toutes les saveurs, et particulièrement celles de la mer.

Pour aller encore plus loin dans cette recherche de saveur, nous y associons l’échalote. Ainsi, nous tirons le maximum Continuer la lecture de « Surimi poêlé, écrasé de pommes de terre au lait ribot »

Et voici le katsuobushi breton !

Le katsuobushi, ce sont des copeaux de bonite (une variété de thon) fumés et séchés. Typiquement japonais, fabriqués exclusivement au japon… jusqu’à aujourd’hui ! La seule fabrication de katsuobushi non-japonaise est donc bretonne. Les pages Bretagne d’Ouest-France du 1er septembre 2016 nous apprennent en effet que la coopérative japonaise Makurasaki implante à Concarneau un atelier de fabrication.

Mais c’est quoi, ce fameux katsuobushi, et comment ça se mange ?

Ça se présente sous forme de petits copeaux et filament très-très fins. Ça s’utilise dans les soupes, mais c’est aussi très rigolo sur différents plats, comme les omelettes : on les saupoudre avant de servir, au dernier moment, et ces copeaux, sous l’action de la chaleur et de l’humidité, grésillent et se tortillent dans l’assiette. C’est très rigolo, mais c’est aussi très bon, quelques pincées transforment votre plat !

Un sachet de katsuobushi japonais
Un sachet de katsuobushi japonais

Le katsuobushi concarnois sera distribué en Europe, à destination des restaurants, mais sera peut-être aussi, espérons-le, diffusé dans les magasins.

En tous cas, le katsuobushi breton fait son entrée sur La Cuisine à l’Ouest ! Pour commencer, voyez notre recette de poêlée verte aux copeaux de bonites.

Testons le katsuobushi

Pour tester ce fameux katsuobushi, les copeaux de bonite séchée désormais fabriqués à Concarneau (voir notre actu « Et voici le katsuobushi breton! »), voici une recette toute simple. L’idée, c’est de faire une poêlée de légume tout en vert, ce qui mettra en valeur la couleur plutôt brun-rouge-orangé du katsuobushi.

Côté saveurs même contraste, très intéressant, entre la douceur des légumes verts et le punch apporté par le poisson fumé.

Côté spectacle, vos convives seront bluffés Continuer la lecture de « Testons le katsuobushi »

Surimi farci roulé

Le surimi, au départ, ce sont des plaques fines de chair de poisson. Pour en faire des bâtons, les fabricants enroulent un carré de pâte. Ce rouleau, nous allons le dérouler, le garnir, puis le réenrouler. Oui, chez Cuisine à l’Ouest, on est un peu compliqués.

Mais le résultat, plutôt sympa, alimentera les conversations : “Du surimi ? Ah, mais tu y a mis quoi ?” “Eh bien, c’est mon secret, mais je te donne une piste : de l’écrasé de bretzel aromatisée à l’huile essentielle de chorizo”. Continuer la lecture de « Surimi farci roulé »

La fête de l’oignon de Roscoff 2016

La fête de l’oignon de Roscoff, en plus de rendre un hommage mérité à cette AOC léonarde, devient une véritable fête de la gastronomie régionale. La Cuisine à l’Ouest y est donc allée faire un tour…

Les produits présentés sur les nombreux stands sont variés, du cidre au pain, en passant par les crêpes ou les fraises. On déborde même un peu de la région, on peut ainsi découvrir le sel de Noirmoutier ou les fromages du Jura. Mais chacun affiche une grappe d’oignon de Roscoff ou même propose une recette spéciale à base d’oignon.

Voici un diaporama de quelques-uns de ces stands.