Les soupettes, soupes pour deux

Soupe de courge pink banana

Nos soupettes, ce sont de petites soupes vite faites, sans complications, mais savoureuses et variées.

Généralement, ces soupes sont prévues pour deux, avec des proportions généreuses pour constituer un repas du soir quasi-complet. Alors, comment les rendre savoureuses, ces soupettes ? D’abord par l’ingrédient principal.

La saveur

Pour créer une bonne soupette, il faut faire un choix, celui de l’ingrédient qui apportera la saveur principale. Les autres seront là pour le mettre en valeur.
L’ingrédient principal, c’est souvent un légume (chou-fleur, céleri, potimarron, épinard, endives… il y a le choix !), mais ça peut être aussi du poulet, du poisson ou du crabe.
Parfois, la saveur principale est la rencontre de deux ingrédients : vous en trouverez quelques exemples ci-dessous : patate douce et lait de coco, champignon et céleri-rave…). Les soupettes, c’est l’occasion de tester de telles expériences, mais attention, il faut résister à la tentation d’ajouter tout un tas de choses, votre soupette perdrait son caractère.

Les ingrédients de la soupe potimarron-poireau-citronnelle

Et parfois, la saveur principale est mise en valeur par un contrepoint, un petit quelque chose qui vient faire chanter l’ingrédient principal. Ce peut être une épice, de la citronnelle, du gingembre, de l’orange, du tahini (voir les exemples ci-dessous).

La consistance

Cette soupette, il faut qu’elle ait de la consistance, qu’elle soit un peu épaisse. Parfois, il n’est pas nécessaire d’ajouter quoi que ce soit : une soupe de courgette, de potimarron, de céleri-rave est naturellement épaisse.
Dans les autres cas, vous pourrez utiliser :

  • des pommes de terre
  • de la farine (de blé, de sarrasin…)
  • des légumineuses (lentilles, pois cassés, pois chiches, haricots…) ; la lentille corail est particulièrement utile, car elle cuit très vite et sa couleur est intéressante
  • des céréales (sarrasin, boulghour, riz…)

Le liquide de cuisson

On cuit la soupe dans l’eau, bien évidemment.
On peut aussi apporter un peu de saveur à cette eau de cuisson, à l’aide d’un cube de bouillon de volaille ou de légumes. Il est également possible d’utiliser l’eau de cuisson de légumes (voir la recette de soupe de lentilles corail au bouillon de panais) ou un bouillon de poulet maison, réalisé à partir d’une carcasse, voire un bouillon de carcasse de homard.
Dans certains cas, un peu de vin blanc peut être bienvenu.
Un trait d’huile d’olive peut renforcer les saveurs et l’onctuosité, on peut même essayer des huiles aromatisées.
Enfin, certaines soupes se font dans du lait — ou un mélange eau-lait —, et le lait de coco peut aussi être un choix très pertinent, par la douceur et le parfum qu’il apporte.

Le mode de cuisson

Faut-il faire revenir les légumes au préalable ? C’est une question de goût, il y a deux écoles :

  • celle qui préfère la saveur originale du légume (comme dans la soupe aux légumes en morceaux, qui ne figure pas dans cette liste car ce n’est pas une « soupette », on la fait en grande quantité, voir pourquoi dans la recette),
  • celle qui préfère corser la saveur en faisant revenir les légumes dans un peu de matière grasse avant d’ajouter le liquide de cuisson. Pour ce type de soupe, voit notamment notre recette de soupette gourmande aux poireaux.

Mixer ou non

Le mixage, c’est pareil, ça dépend des goûts. Mais aussi de la nature de la soupe. En général, on mixe. Le plus simple, c’est d’utiliser un mixer plongeant.

Un topping pour le croquant

Sur une soupe mixée, il est toujours bon d’apporter un peu de croquant ou de croustillant. Les croûtons sont une valeur sûre, ça marche toujours très bien. D’autres idées :

La soupe aux légumes, version moulinée
Un peu de sarrasin torréfié, et la soupette s’anime !

Un topping pour la déco… et pour le goût

Une soupe mixée, à la couleur et à la texture uniforme, ça peut vite donner une assiette tristounette. On peu déjà s’en sortir avec un tour de poivre du moulin, ces petits grains vont animer l’assiette. Mais on peut aller plus loin :

  • En pensant à garder un peu des ingrédient utilisés, non mixés, voire crus, pour les ajouter sur l’assiette : quelques lamelles de champignons pour décorer une soupe de champignons, quelques feuilles de céleri crues pour une soupe de céleri-branche, quelques pointes d’endives crues pour une soupe d’endives…
Recette de soupe d'endives
  • Quelques gouttes ou un trait d’huile d’olive apportent un peu de gourmandise.
  • Un peu de crème fraîche épaisse, un tour de cuillère pour donner du mouvement.
  • Des herbes (persil, coriandre, ciboulette…)
  • Des épices : une pincée de curry, de paprika ou de piment d’espelette mettent en appétit.
  • Des tranches d’ail poêlées
Soupe de courge melonette
  • Pensez aussi aux fleurs, en saison, c’est très joli : fleur d’ail triquette, fleurs de ciboulette, capucine, pétales de soucis, fleurs de courgettes hachées, ou encore de la bourrache, cette jolie fleur bleue que vous trouverez sûrement dans votre jardin.

Voilà, vous avez les clefs pour réussir des soupes simples, rapides et savoureuses. Pensez aussi à utiliser vos restes, c’est responsable, ça tend vers le zéro-déchet et ça peut être excellent !

Nos recettes de soupettes

Soupe de crabe vert

Soupe de crabe vert

Alors ? Est-ce que c’est vraiment bon, la soupe de crabe vert ?

Partager

 

Partager


>> D'autres recettes avec ces ingrédients :

2 réflexions sur « Les soupettes, soupes pour deux »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *